Un forum enjoué et convivial pour partager fanarts, fanfics, délirer sur des RPGs, débattre sur de nombreux sujets, flooder et surtout ne pas se prendre la tête!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Rouge et le Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
valiré
Gakusei
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 31
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Le Rouge et le Noir   Ven 31 Aoû - 13:49

Voilà une fic avec Heath en perso principal. Je vais le caser avec hide mais c'est pas pour tout de suite ! ^^ Il s'agit des premiers mois de son intégration dans X-Japan. Comme je ne sais pratiquement rien de ce qu'il a fait avant, j'ai complètement inventé les membres de Media Youth.

Koji : Leader et chanteur
Heath : Basse (sans blague ? ^^)
Saki : Guitare
Dark : Guitare
Tomo : Batterie

Voilou ! En espèrant que ça vous plaise.


Chapitre I/

Le Neko Bar accueillait comme chaque samedi sa soirée rock. Il était encore tôt, du moins pour les Tokyoïtes habitués à une ville qui ne dort jamais, mais l’établissement était déjà bien rempli et les clients attendaient Media Youth, le groupe qui devait animer la nuit. Sur l’estrade, une batterie, deux guitares, une basse et un micro attendaient patiemment leurs propriétaires.
Dans les coulisses, les cinq jeunes gens, quatre garçons et une fille, finissaient de se préparer avec la nonchalance que donne l’habitude : dernières retouches de maquillage, derniers ajustements et dernières bouffés de fumée de cigarettes. Pas de stress particulier car leur show était déjà bien rodé. L’un des garçons, visiblement le leader à la manière déterminée dont il se leva, déclara qu’il était temps d’y aller. Il arborait une coiffure indéfinissable de mèches inégales blondes et bleues mêlées au noir naturel de ses cheveux. Trois de ses camarades l’imitèrent et se mirent debout mais le cinquième resta assis devant le miroir et s’attira un commentaire railleur de la part du leader :
- Mais oui Heath, on sait que t’es beau ! Arrête de te pomponner, t’es pire qu’une fille !
Cette comparaison lui valut une grande claque dans l’épaule de la part du seul membre féminin de la formation :
- T’as un peu trop tendance à oublier que je suis une fille Koji !
C’était une jeune fille brune aux allures de garçon manqué avec un piercing au menton, des lentilles vert émeraude et qui faisait bien deux têtes de moins que Koji. Ce qui n’empêcha pas ce dernier de se masser l’épaule à l’endroit où elle l’avait frappé !
- Désolé Saki-chan mais en même temps, c’est pas comme si tu te comportais comme une fille hein ?
Le retardataire avait vu toute la scène se refléter dans le miroir tandis qu’il corrigeait le trait de khôl qui soulignait ses yeux.
A 24 ans, Heath avait déjà une longue expérience de la scène. Après avoir bourlingué dans plusieurs groupes tous plus éphémères les uns que les autres, il avait fini par se retrouver dans celui-ci qui avait l’avantage d’être constitué d’amis de longue date. Il était là depuis deux ans – un record ! – et il espérait que, cette fois, il tenait quelque chose de plus stable et sérieux que tout ce qu’il avait connu jusqu’à présent. Il se sentait vraiment bien dans Media Youth ; l’ambiance était presque toujours au beau fixe, ils étaient tous amis et se promenaient partout là où l’on voulait bien d’eux. Pas de pression, pas de tensions, des représentations qui avaient toujours du succès, leur réputation qui grandissait dans toute la ville….La vie était belle et Heath savait l’apprécier pleinement.
Enfin prêt, il rejeta en arrière sa longue chevelure de jais qui lui descendait jusqu’aux reins et sortit de la pièce avec ses amis. Dans la salle, l’animateur était en train de les annoncer et le public s’agitait déjà. Ils montèrent sur scène en déclenchant des applaudissements enthousiastes. Heath se dirigea vers sa basse, une magnifique Fenders noire aux lignes pures et élégantes. Dès qu’il l’eût passée en bandoulière et senti sous ses doigts la fraîcheur métallique des cordes, un courant d’énergie pure et d’excitation déferla dans ses veines. La soirée promettait d’être chaude….

Une heure et demie plus tard, le concert était fini mais la salle frémissait encore des riffs déchaînés des guitares. Pas fatigués pour deux sous, les cinq musiciens chahutaient joyeusement dans leur loge en parlant d’aller finir la soirée en boîte. C’est alors que le gérant du bar entra et annonça :
- Heath-san ? Quelqu’un demande à vous voir, pourriez-vous venir ?
Le bassiste se tourna vers ses amis en haussant les sourcils. Qui cela pouvait-il bien être ? Saki le poussa gentiment vers l’extérieur :
- Allez vas-y ! On va t’attendre. J’espère que ce n’est pas une mauvaise nouvelle.
Intrigué, Heath suivit le patron qui le conduisit dans la salle, à une table isolée tout au fond. Un homme tout en noir y était assis avec des lunettes de soleil ce qui était assez surprenant dans la demi pénombre. Mais à la vue de ses cheveux blonds coiffés en catogan, Heath le reconnut sans peine et eut un sursaut de stupéfaction qui le figea juste devant la table du visiteur. Celui-ci se leva, le salua et dit de sa voix grave que le jeune homme connaissait déjà :
- Bonsoir, je m’appelle Yoshiki Hayashi.
Heath fut tellement étonné qu’il oublia d’abord de répondre au salut puis se rattrapa vivement :
- Yoshiki-san ! C’est un honneur de vous rencontrer !
- Asseyez-vous, invita Yoshiki en lui indiquant la banquette en face de la sienne d’une main longue et fine aux ongles aussi soignés que ceux d’une femme.
Le jeune homme s’assit en essayant avec difficulté de retrouver une attitude un peu plus détendue. Yoshiki, appuyé sur ses avant-bras, continua d’une voix posée :
- Je pense que vous voulez savoir pourquoi je viens vous déranger alors je vais aller à l’essentiel. Peut-être êtes-vous au courant que je me suis récemment…séparé de mon bassiste Taiji ?
- Oui, j’en ai entendu parler.
C’était un euphémisme car l’affaire avait fait grand bruit dans le milieu. Taiji était une référence pour bon nombre de bassistes et son départ avait suscité beaucoup d’interrogations. Personne n’en connaissait les raisons mais à en juger par la légère note de froideur qui avait percé dans la voix de Yoshiki, Heath devina que la rumeur d’une dispute entre les deux hommes était sûrement la plus vraisemblable.
- X a besoin d’un bassiste dans les plus brefs délais, poursuivit Yoshiki. J’ai observé votre concert ce soir et vous m’intéressez beaucoup. Que diriez-vous de venir passer un essai pour entrer dans le groupe ?
Cette fois, Heath ne put s’empêcher de montrer un tel ébahissement qu’un sourire se dessina sur les lèvres de Yoshiki.
C’est pas possible, je dois être en train de rêver ! Réveilles-toi Heath ! T’as encore dû te saoûler la gueule et tu t’es endormi sur la table de la boîte !
Lui ? Bassiste de X ? Il était presque tenté de tendre le bras pour toucher Yoshiki pour s’assurer qu’il n’était pas en plein délire. Mais comme celui-ci attendait une réponse, Heath bredouilla :
- Je suis…très surpris ! Etes-vous sûr que…je suis ce qu’il vous faut ?
Yoshiki sourit encore une fois. Un sourire étrange, pensa Heath, un peu froid, un peu lointain comme si le cœur n’y participait pas. La forte présence du leader l’intimidait énormément et il avait du mal à faire le lien entre l’homme ambigu et courtois qui lui faisait face et celui qu’il avait vu se rouler par terre sur scène et se déchaîner comme un dément derrière sa batterie. Avec son long manteau noir, sa voix douce et son visage trop grave, Yoshiki lui évoquait une créature de la nuit au sourire lunaire.
- Je suis sûr de ne pas me tromper. Vous avez du talent et je pense m’y connaître. Savez-vous jouer des morceaux de X ?
- Une bonne partie. Je…j’aime beaucoup le groupe.
- Ah oui. ? J’en suis heureux.
- Mais je ne peux rien vous promettre, précisa Heath. Il y a mon groupe…si je pars, ils vont devoir me remplacer alors il faut que je leur en parle.
- Je comprends, dit Yoshiki en tirant de la poche de son manteau un morceau de papier qu’il posa devant Heath. Voici l’adresse du studio et la date du jour où vous pouvez venir. Nous y serons tous car il faut aussi que Toshi, hide et Pata vous rencontrent. Vous jouerez avec nous et nous verrons bien.
- D’accord, dit Heath en jetant un œil à la date – l’essai devait avoir lieu le surlendemain. Je viendrai.
- Bien. Au fait, puis-je savoir votre âge et votre vrai nom si je ne suis pas indiscret ?
- Je m’appelle Hiroshi Morie et j’ai 24 ans. Mais tout le monde m’appelle Heath.
- D’accord, répondit Yoshiki en souriant. Eh bien, je ne vous retiendrai pas plus longtemps.
Ils se levèrent, s’adressèrent les salutations d’usage et Yoshiki repartit. Une fois seul, Heath se laissa retomber lourdement sur la banquette.
Bon, ça y est, je vais me réveiller maintenant ?
Mais non, la froideur de la table en verre et les effluves de tabac dans l’air étaient trop réels pour que Heath soit en plein rêve. Il se rappela alors que ses amis l’attendaient toujours pour sortir et s’empressa d’aller les rejoindre. Ils n’allaient jamais le croire…

- QUOI ?!!!!
Tomo avala son saké de travers et fut pris d’une grosse quinte de toux. Koji lui tapota distraitement le dos, les yeux rivés sur Heath qui venait de leur raconter son incroyable rencontre avec Yoshiki.
- Tu nous fais marcher là ? demanda Koji d’un ton suspicieux. Yoshiki ? LE Yoshiki de X ?!
- Le seul et l’unique, confirma Heath en passant une main dans ses cheveux d’un geste las.
Ils ne se trouvaient pas dans une discothèque mais dans un petit restaurant tranquille où ils avaient leurs habitudes. Heath avait suggéré cette solution parce qu’il avait voulu pouvoir discuter tranquillement. Il soupira et ajouta avec véhémence :
- C’est pas une blague, je vous le jure ! Il m’a vraiment proposé de rentrer dans X !
Koji se mordit l’intérieur de la joue en demandant gravement :
- Que lui as-tu répondu ?
- Que je viendrai à l’essai mais que je ne pouvais rien promettre avant de vous en avoir d’abord parlé.
- Moi je ne sais pas quoi te dire, avoua Saki qui regardait alternativement Heath et Koji. Si tu pars…on va être dans la merde. D’un autre côté, tu ne peux pas laisser filer une chance pareille !
Elle interrogea le leader du regard. Heath en fit autant car il redoutait la réaction de Koji à cette nouvelle. Ce dernier réfléchit un moment puis haussa les épaules :
- Ca m’enchante pas c’est sûr. Si je raisonne comme leader, je dirais que tu es de loin le meilleur bassiste qu’on ait eu et que ça ne m’étonne pas que Yoshiki t’ait repéré. On va sûrement avoir du mal à te remplacer. Mais si je parle en ami, je te conseillerai de foncer et de ne pas laisser passer ça !
Heath n’était pas très heureux de lui donner ce genre de soucis. Lui aussi se trouvait devant un choix cornélien. Il mourait d’envie de tenter sa chance mais il aurait aussi voulu ne pas causer de problèmes à ses amis. Saki le fixa avec une petite moue :
- Tu as envie d’essayer ou pas ?
- Bien sûr que oui ! Je serai cinglé sinon !
- Alors vas-y, décida Koji. Je ne peux pas t’empêcher de le faire, ce serait trop…mesquin. C’est X bordel, le plus grand groupe japonais du moment ! On verra bien si tu es pris ou pas et on avisera le moment venu.
Les autres acquiescèrent. Heath fut un peu soulagé de savoir qu’ils ne lui en voudraient pas s’il partait. Mais il n’arrivait même pas à l’envisager sérieusement tellement la perspective d’intégrer X lui semblait irréelle.
Les cinq amis se séparèrent au petit matin, Koji ayant laissé quartier libre à Heath pour qu’il puisse travailler en vue de l’audition.
Ce dernier se trouva incapable de dormir lorsqu’il rentra chez lui. Pour tromper sa nervosité, il brancha sa basse à un faible volume et passa en revue tous les morceaux qui lui vinrent à l’esprit. Ce ne fut que lorsque les rayons du Soleil passèrent par-dessus son balcon en l’éblouissant qu’il réalisa qu’il jouait depuis deux heures et que, pour le coup, il était vraiment fatigué. Il prit une douche et enfila un caleçon, un vieux T-Shirt de Luna Sea acheté à un concert trois ans plus tôt et alla se bouiner sous sa couette où il dormit comme une marmotte une bonne partie de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valiré
Gakusei
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 31
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Ven 31 Aoû - 13:52

La longueur des messages étant limitée, voilà la fin du premier chapitre:

Il se réveilla en fin d’après-midi, l’estomac criant famine. Pour ne rien arranger, il se sentait toujours aussi stressé par l’audition. Après avoir mangé, il voulut encore travailler mais il ne fut pas capable de se concentrer. Agacé, il laissa tomber son instrument et se mit à tourner comme un lion en cage dans son appartement. Le désoeuvrement eut un effet assez inhabituel : il prit tout d’un coup conscience du capharnaüm dans lequel il vivait donc, faute de mieux, il décida de s’occuper l’esprit et les mains en faisant du rangement dans son bazar constitué de vêtements, de disques et de partitions éparpillés un peu partout. Il était en train de se demander comment une de ses chaussettes avait pu atterrir derrière son magnétoscope lorsque le téléphone sonna. C’était Saki.
- Salut toi ! dit Heath. Ca va ? Vous avez fait quoi aujourd’hui ?
« - Juste une petite répète de routine. Et toi ? Tu te sens prêt ? »
- Au niveau des morceaux oui mais j’ai le trac comme c’est pas permis. Je ne sais plus quoi faire pour éviter de cogiter. Là je suis en train de ranger mon appart’ c’est dire si j’ai touché le fond !
Il entendit le rire de Saki à l’autre bout du combiné :
« - Toi ? Ranger ? Va falloir que je passe te voir alors, pour une fois que ton salon ne ressemble plus à un champ de bataille ! »
- Viens maintenant si tu veux.
« - OK, je viens t’embêter ! A toute ! »
Heath raccrocha en souriant. Il était plutôt content d’avoir de la compagnie. Saki avait six ans de moins que lui et il la connaissait depuis sa dernière année de lycée. Elle était encore au collège à l’époque et ils s’étaient rencontrés parce que Koji était leur ami commun. Saki avait l’habitude de toujours traîner plus souvent avec les garçons qu’avec les filles et se montrait souvent plus tenace et entêtée qu’eux-mêmes. Heath savait qu’elle avait eu le béguin pour lui au début mais il l’avait trouvé beaucoup trop jeune et s’était arrangé pour le lui faire comprendre gentiment. Saki avait fini par changer de sentiment et tous les deux agissaient maintenant l’un envers l’autre comme un frère et une sœur. Ce fut d’autant plus facile pour Heath, qui était fils unique, de prendre sous son aile ce petit bout de femme énergique qu’il adorait câliner et embêter exactement comme s’il s’agissait de sa petite sœur. Il se dépêcha de finir son rangement et sortit des sodas et des paquets de chips qu’il disposa sur la table basse de son salon. Saki arriva, casque de scooter en main. Ce jour-là, elle portait des lentilles roses –elle en changeait tout le temps. Elle jeta un œil à l’appartement et émit un sifflement admiratif :
- Ah ! Ca change ! Tu devais vraiment t’ennuyer !
- Pfffff m’en parle pas ! J’ai presque envie d’être à demain pour ne plus avoir à supporter cette attente.
- Pauvre chou ! fit Saki en se mettant sur la pointe des pieds pour lui ébouriffer les cheveux. Ne t’en fais pas, demain à la même heure, ce sera fini. Tu seras soulagé et heureux parce que tu feras partie de X !
- Mouais…mais je préfère éviter d’y penser. Tu comprends, pour ne pas être trop déçu si ça ne marchait pas.
- Mais ça marchera ! assura Saki en s’asseyant dans le canapé. Heath préféra ne pas ajouter qu’il n’en était pas aussi sûr qu’elle car il n’avait pas envie de se lancer dans un débat stérile.
Chips et cannettes en main, ils discutèrent de tout et de rien en regardant des clips sur la chaîne musicale. Saki était appuyée sur les longues jambes à demi-repliées de son ami.
- Aaaaaaah ! soupira-t-elle. Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas passé un moment peinard comme ça !
- C’est vrai qu’on a été vachement sollicités ces derniers temps. En plus, Koji commence à devenir tyrannique à nous mettre des répèt aussi souvent ! Au fait, raconte-moi ce que vous avez fait.
- Bof…Dark et Tomo se sont pris le chou.
- Encore ?! A propos de quoi cette fois ?
- Des broutilles mais chacun prenait vraiment le premier prétexte venu pour embêter l’autre. Au bout d’un moment, Koji s’est énervé et leur a dit de la fermer parce qu’il en avait marre leurs scènes de ménage.
- Ils sont fâchés alors ? s’enquit Heath qui suivait un clip de Kiss.
Le dos de Saki tressauta sous un rire léger :
- Pense-tu ! répondit-t-elle gaiement. Ils se seront réconciliés sous la couette comme d’hab’ ! Ah la vie de couple ! Il y a vraiment des jours où je suis bien contente d’être célibataire !
C’était toujours drôle de regarder des clips avec Saki parce qu’elle n’arrêtait pas de faire toutes sortes de commentaires comiques sur ce qu’elle voyait. Heath s’amusait beaucoup à l’écouter bavarder tandis qu’elle agitait en rythme son petit pied recouvert d’une chaussette. Au bout d’un moment, le clip de Week End fut diffusé :
- Chouette ! s’écria Saki.
- Oh non ! Je commençais tout juste à oublier l’audition !
La jeune fille fredonna la chanson et soudain, elle se retourna vers Heath et s’appuya des deux bras sur les genoux du bassiste. Ses yeux roses la faisaient ressembler à un personnage de manga.
- Tu pourras lui demander un autographe pour moi ? dit-elle en désignant à l’écran, hide en train d’envoyer violemment une chaise dans un miroir.
- Tu sais, si j’intègre le groupe, tu pourras carrément le rencontrer ! répondit Heath en lui pinçant le nez.
- Ouaiiiiiis !!! fit-elle en trépignant comme une enfant.
Saki resta chez Heath jusqu’à une heure avancée de la soirée, au grand soulagement de ce dernier qui n’était pas pressé de se retrouver face à son angoisse. Mais il fallut bien que son amie parte non sans un gros bisou d’encouragement et un croisement de doigts porte-bonheur.
Une fois seul, Heath se changea, joua quelques notes sur sa basse, s’arrêta pour ranger la moitié des choses qui restaient sur la table, revint à sa basse, rangea l’autre moitié de la table, voulut aller voir ce qu’il allait porter le lendemain, se ravisa en se disant qu’il y réfléchirait le moment venu, reprit encore sa basse et….se rendit enfin compte qu’il ne pouvait vraiment rien faire de plus ce soir-là.
Merde ! Je vais devenir dingue !
Aux grands maux, les grands remèdes : il sortit une boîte d’un thé chinois spécial insomnies qui aurait endormi un cheval et s’en prépara une bonne tasse. Avec ça, il allait dormir comme une masse douze heures d’affilée ! Il but son thé et alla se coucher avec son casque de walkman sur les oreilles. Enfin, Morphée se décida à refermer ses bras sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Ven 31 Aoû - 14:47

mouhaha, je le vois bien arriver à la bourre!!!

j'aime bien... style agréable qui se lit tout seul...


bon, bah... on attends la suite!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hime
Humaine pâquerettisée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2430
Age : 27
est : la fille de yoshiki
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 1 Sep - 22:28

ça donne pas envie le titre.... c'est comme stendal (ça s'écrit comme ça ?)


bah je lirai quand même, quand j'aurai fini de faire le tour du forum...

(mais non, c'est pas du flood....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hime
Humaine pâquerettisée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2430
Age : 27
est : la fille de yoshiki
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Dim 2 Sep - 20:09

ça y est j'ai luuuuuuuu !! (désolé pour le double post)


rah c'est trop bien ^^
C'est drole et réaliste en même temps....


Vite vite une suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Lun 3 Sep - 12:58

j'imagine trop Heath bordélique!!! Laughing

et oui, on veut une suite!!! c'est quoi ça de poster chapitre par chapitre!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valiré
Gakusei
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 31
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Lun 3 Sep - 18:03

lol ! C'est pour faire durer le truc ! ^^ La fic est entièrement écrite mais j'ai la manie de corriger deux ou trois trucs avant de poster un chapitre. Contente que le début vous plaise en tout cas!


Chapitre II/

Le lendemain, Heath se réveilla en sursaut après avoir rêvé qu’il avait raté son rendez-vous avec X. Il jeta un œil angoissé à sa montre et soupira de soulagement en constatant qu’il avait encore deux heures devant lui. Il roula sur le dos et se frotta énergiquement le visage pour chasser les dernières brumes du sommeil tout en essayant de calmer son rythme cardiaque.
Bon, tu vas arrêter ça tout de suite mon vieux, ce n’est pas bon de commencer une journée avec la peur au ventre.
Mais il avait le sentiment que rien ne pourrait défaire le nœud qui lui tordait l’estomac. Il s’en voulait presque d’être si nerveux, lui qui n’était pourtant pas un débutant dans le métier. Il s’obligea à sortir de son lit avec l’idée d’aller prendre un petit déjeuner mais ses entrailles nouées lui suggérèrent qu’il avait intérêt à ne pas trop manger. Aussi se contenta-t-il d’un grand verre de lait avant de passer sous la douche puis il passa trois quarts d’heure à chercher comment il allait s’habiller. Après plusieurs essayages – à chaque fois, il laissait les vêtements par terre, trop pressé et stressé pour avoir la patience de les remettre à leur place- il finit par se décider pour un jean blanc, un T- Shirt à motifs destroy et des bottines de cuir. Il mit à sa taille une grosse ceinture piquetée de clous argentés et, à ses poignets, deux bracelets du même genre. Il dessina le contour de ses yeux avec du crayon noir et coiffa ses cheveux à l’aide d’un peu de gel dans le plus pur style « Je suis passé sous un réacteur. » Pour finir, il s’observa dans le miroir d’un œil critique : cela aurait été très bien sans la lueur de gosse apeuré qui remuait au fond de ses iris. Il ne fallait surtout pas que l’on remarque qu’il était mort de trouille ! Quoi qu’il se passe, il allait devoir prendre sur lui.
Une fois prêt, il rangea précautionneusement sa basse dans sa housse et la mit sur son épaule. Il avait encore du temps mais, comme il ne supportait plus de rester dans son appartement, il préférait partir tout de suite. Il sortit, prit sa voiture et roula vers l’Est de Tokyo où se trouvait le siège du label d’Atlantic Records que Yoshiki lui avait indiqué. Cigarette au bec, il essaya de se distraire en écoutant la radio et personne, en le voyant, n’aurait pu deviner que ce jeune homme à l’allure si cool était à l’intérieur une véritable boule de nerfs. Pour ajouter encore à son stress, il eut du mal à se repérer et dut demander son chemin. Lorsqu’il arriva enfin à destination, ses yeux s’écarquillèrent et il se demanda comment il avait pu manquer l’endroit ; le label occupait un building et pas des moins luxueux ! Heath se gara devant et chaussa une paire de lunettes teintées en jaune. Ce n’était pas vraiment des lunettes de soleil mais plutôt un accessoire pour fashion victim, le genre de chose que l’on met pour « avoir un genre ». Mais il en avait besoin car, derrière, il avait le sentiment dérisoire mais réconfortant de cacher toutes ses faiblesses aux regards extérieurs.
Basse sur le dos, il s’engouffra dans le hall étincelant de propreté de l’immeuble. A l’exception de la secrétaire d’accueil, il n’y avait pas un chat et le son de ses pas se répercutait sur le carrelage blanc. Il s’adressa à la secrétaire qui lui dit de prendre l’ascenseur jusqu’au deuxième étage où se trouvait le studio de X. Il entra donc dans la cabine aux murs lambrissés et appuya sur le numéro de l’étage. Il respira profondément face à son reflet sur la porte métallique qui venait de se refermer. Le zéro sur le panneau électronique passa au 1. Heath fut saisi d’une envie folle de retourner au rez-de-chaussée et de s’enfuir en courant. Puis le 1 passa au 2, l’ascenseur s’immobilisa sans secousse et la porte se rouvrit.
Le jeune homme sortit sur un grand palier parqueté. En face de lui, un petit couloir qui menait directement sur une espèce de balcon à l’extérieur. A droite et à gauche, deux portes et la seconde, entrouverte, laissait échapper des bruits de rires et de conversations. Ce fut vers elle que Heath se dirigea. Il jeta un coup d’œil timide à l’intérieur et sentit sa peur se transformer en panique : ils étaient tous là.
Les uns assis, les autres debout dans un mini salon, ils discutaient au milieu d’une légère senteur de café. Le mur qui faisait face à la porte, comportait une vitre marron à travers laquelle on distinguait une salle d’enregistrement. Ils ne le virent pas immédiatement mais Yoshiki devait veiller son arrivée car il se retourna et l’aperçut :
- Heath-san ! Bonjour, vous êtes pile à l’heure ! Entrez, je vous en prie.
Cette fois, ça passe ou ça casse…
La conversation s’était arrêtée net. Heath s’avança d’un pas qui lui parut affreusement lourd sous les regards curieux de hide, Pata et Toshi. Heath les salua en essayant de rester le plus naturel possible mais il avait l’impression qu’ils le jaugeaient déjà. Yoshiki s’occupa de le présenter :
- Les amis, voici Hiroshi Morie alias Heath.
Avec ses cheveux délicatement bouclés et la cigarette très longue qu’il tenait entre ses doigts, Yoshiki ressemblait plus que jamais à une étrange créature asexuée. Heath examina rapidement les quatre autres musiciens, encore stupéfait de les voir en chair et en os.
Pata, assis dans un fauteuil avec une tasse de café vide devant lui, l’observait d’un air tranquille. Toshi, dont la crinière californienne lui donnait l’air d’un vendeur de surfs, écoutait Yoshiki raconter comment il avait rencontré Heath. Le leader affirmait qu’il était le meilleur de tous ceux qu’ils avaient auditionnés.
- Je suis le seul à passer aujourd’hui ? demanda Heath d’une voix mal assurée.
- Oui, répondit Yoshiki. On en a vu trois autres cette semaine mais ils ne convenaient pas.
- Vous êtes notre dernier espoir ! plaisanta Toshi de sa voix rauque et douce, si différente de sa voix chantée.
Heath fit un sourire timide qui s’évanouit lorsqu’il croisa pour la première fois le regard de hide. Le guitariste aux longues mèches rouges n’avait pas dit un mot depuis qu’il était entré et l’observait dans son coin. Heath fut tout de suite frappé par l’intensité de ses grands yeux noirs mais se demanda ce qui lui valait la lueur narquoise qui y brillait. Il s’aperçut alors qu’il était en train de tripoter nerveusement ses mains depuis une bonne minute. Gêné, il les rangea hâtivement dans ses poches mais un tel geste, si révélateur de son état d’esprit, amena un sourire moqueur sur le visage de hide. Le pauvre bassiste se sentit encore plus mal si c’était possible.
Tout de suite après, Yoshiki décréta que l’audition allait commencer.
Evidemment, si je ne dois plus les revoir après, ils n’ont rien besoin de savoir sur moi.
Ils allèrent dans la salle de répétition où se trouvaient tous leurs instruments. Heath nota au passage qu’il y avait la guitare transparente de hide qu’il avait vue la veille dans le clip de Week End. Pendant qu’il branchait sa basse à un ampli, Pata vint chercher sa guitare qui se trouvait juste à côté et Heath l’entendit dire :
- Elle est super belle !
Le jeune homme leva la tête et vit que Pata regardait sa basse d’un air appréciateur.
- Merci…
Le guitariste lui fit un chaleureux sourire que le pauvre Heath accueillit comme un baume apaisant alors qu’il était sur le point de mourir de trac.
- Tout va bien se passer. A la façon dont Yoshiki nous a parlé de vous, je sais qu’il est content de vous avoir trouvé et j’ai confiance en son jugement.
Ce dernier, qui était assis derrière sa batterie, demanda à Heath :
- Vous êtes prêt ? Savez-vous jouer Kurenai ?
- Oui, dit Heath en se relevant.
C’était le premier morceau de X qu’il avait appris à jouer.
- Très bien alors vas-y hide.
hide entama la célèbre mélodie arpégée qui ouvrait le morceau. Heath, que le trac rendait presque sourd et aveugle, se força à respirer profondément et à concentrer toute son attention sur le morceau, rien que le morceau.
Tu l’as joué cinquante fois, pensa-t-il. Alors tu oublies où tu es, avec qui tu es et tu fais ton truc comme s’il n’y avait pas le moindre enjeu.
Jouer comme s’il était avec ses amis…Ce fut plus difficile à penser qu’à faire surtout lorsque la voix de Toshi s’éleva. Ce dernier chantait sans se forcer mais cela suffit à faire courir un long frisson dans le corps du bassiste : de près, la voix de Toshi était encore plus subjuguante que sur scène. Un véritable ensorcellement…Les cymbales de Yoshiki roulèrent en crescendo et soudain, le morceau décolla. Un véritable miracle se produisit lorsque Heath commença enfin à jouer sur les cris des guitares électriques : il oublia sa peur. Bien que le morceau fût très rapide, ses doigts se mirent à courir sur les cordes comme animés de leur propre volonté. Heath se sentit soudain aussi léger et soulagé que si on l’avait débarrassé d’un pesant fardeau. Enfin à l’aise, il put même jeter un œil à Yoshiki, curieux de le voir en action hors scène. Le batteur, même s’il jouait bien plus calmement qu’en concert, restait impressionnant de maestria et sa chevelure s’agitait comme un panache au-dessus des cymbales.
Heath avait pensé qu’ils ne joueraient qu’une chanson mais Yoshiki, désireux de le tester plusieurs fois, le fit enchaîner sur Silent Jealousy et Week End. Le jeune homme releva le défi sans mal au point qu’il n’en revint pas lui-même de se sentir aussi bien dans une telle situation. Au bout d’un moment, il commença même à chanter discrètement en croyant que personne ne le remarquerait. Seulement, le fait n’échappa pas à Toshi qui lui fit un grand sourire et l’invita par signe à faire les chœurs sur Week End. Le jeune homme s’exécuta de bonne grâce car, après tout, il avait déjà été chanteur dans un de ses anciens groupes. Enfin, un dernier larsen s’éteignit dans l’air. Le silence se fit et, brutalement, la pression dont Heath s’était cru débarrassé retomba sur son coeur Il baissa la tête et fit mine de tripoter quelque chose sur sa basse car il ne voulait pas voir le verdict dans les yeux des autres. Mais tout à coup, Yoshiki surgit devant lui, mains sur les hanches en s’adressant à ses camarades d’une voix gaie :
- Je crois qu’on a trouvé notre bassiste, qu’en pensez-vous ?
- Moi je marche ! déclara Pata avec un clin d’œil amical à Heath.
Toshi se rapprocha de Yoshiki et sourit au bassiste :
- Moi aussi même si je ne m’y connais pas trop en basse. Mais pour ce que j’ai entendu, vous êtes excellent. En plus, vous chantez bien !
Ce genre de compliment valait cher venant de Toshi et Heath en rougit jusqu’aux oreilles. Pendant tout ce temps, hide s’était tenu à l’écart tout en suivant la conversation avec un visage indéchiffrable de figurine. Quand Yoshiki lui demanda son avis, au lieu de répondre immédiatement, hide adressa à son leader un très long regard que Heath devina chargé de significations inconnues pour lui. Enfin, hide sourit encore, de cette façon sarcastique qui n’appartenait qu’à lui et répondit simplement :
- Ca me va.
Sans rien ajouter de plus, il débrancha sa guitare avec un air aussi détaché que s’il n’était pas concerné par ce qui se passait.
Heath n’osait pas comprendre. Il avait l’impression d’être sorti de son corps et de voir les évènements de l’extérieur. Comme dans un rêve, la main de Yoshiki se tendit vers lui accompagnée de ces mots :
- Bienvenu parmi nous Heath.

Ouaiiiiiiiis il a réussi !!!!!!! ( bon en même temps, ce n’était pas comme si on n’était pas au courant hein ?^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hime
Humaine pâquerettisée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2430
Age : 27
est : la fille de yoshiki
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Lun 3 Sep - 20:08

heath chante bien ????
mouahahaha
bon faut dire, avec toshi, ils font la paire !!!


Le hide de ta fic me fait un peu penser à celui de la fic de lia et hwa soon....
Ne me dit pas que ça va finir au nutella chantilly >.<


(j'y pense maitnenant, le nutella au japon est vraiment dégueulasse (akane nous avait fait gouté) c'est du nutella salé !!! buuuuuuurk....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valiré
Gakusei
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 31
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Lun 3 Sep - 21:04

J'aime bien la voix de Heath ! ^^Et ouais j'ai lu la fic de Hwa soon et Lia et c'est vrai que hide m'a beaucoup fait penser à celui de ma fic aussi ! ^^ Mais pas d'inquiétude la suite de cette histoire sera totalement différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hime
Humaine pâquerettisée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2430
Age : 27
est : la fille de yoshiki
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Lun 3 Sep - 23:07

ah tu me rassures (quoi que j'avais adoré leur fic ^^)


hide je l'imagine plus humain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Mar 4 Sep - 12:45

moi elle m'avait traumatisée!!! Shocked



Hime a écrit:
heath chante bien ????
mouahahaha
bon faut dire, avec toshi, ils font la paire !!!


ça veut dire quoi, ça??? TOSHI CHANTE BIEN!!!!


Et attends... TA FIC ET FINIE??? ET TU NOUS FAIT POIRAUTER COMME CA???!!!
j'exige un chapitre par jour!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valiré
Gakusei
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 31
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Mar 4 Sep - 17:35

lol ! Si je mets chapitre par chapitre, c'est parce que je préfère avoir des commentaires au fur et à mesure pour savoir ce qui est bien ou pas à chaque chapitre. Mais vu qu'on n'est pas nombreuses en ce moment, ça va aller vite ! ^^

Citation :
hide je l'imagine plus humain...
Oh mais il le sera ! ^^ Dans ma fic, il est juste un peu...bizarre et Heath va avoir du mal avec lui pendant quelques temps !


Chapitre III/

Le soir même, Heath se rendit chez Koji où l’attendaient ses amis auxquels il avait annoncé par téléphone l’incroyable nouvelle. A peine entré, il fut accueilli par des cris de joie et ses quatre amis voulurent le porter en triomphe pour le faire sauter en l’air. Mais le jeu tourna court lorsque le bassiste, qui riait à gorge déployée, faillit retomber dangereusement hors du filet de leurs bras entrelacés. Koji déclara alors fermement :
- Bon allez, on arrête là, ce serait trop bête de le tuer maintenant !
A peine Heath fut-t-il redescendu sur terre que Dark s’empara de lui et le hissa joyeusement sur ses épaules :
- Alors toi, on peut dire que t’es un sacré veinard ! Tu as intérêt à tout nous raconter de A à Z !
- Je suis là pour ça ! répondit ce dernier en lui ébouriffant les cheveux
Dark le porta ainsi dans le salon en remarquant au passage :
- T’es vraiment pas lourd ! Faut manger plus que ça !
- Ben là je voudrais bien parce que je n’ai rien mangé depuis hier soir.
Saki, qui se trouvait près d’eux s’écria :
- Quoi ?! Mais tu es fou, tu ne te trouves pas assez mince comme ça ? Je me demande parfois comment tu fais pour tenir debout !
A la grande satisfaction de Heath, la table du salon débordait de sushis, d’onigiris et de ramen.
- Whoua ! dit-il en descendant des épaules de Dark. Qui est-ce qui a préparé tout ça ?
- On s’y est tous mis, répondit ce dernier, pas mal hein ?
- Ouais, commenta Koji avec sarcasme, surtout quand on sait que vous avez transformé la cuisine en champ de bataille, que Tomo a failli perdre un doigt avec un couteau et qu’il a fallu à Saki vingt minutes d’essai pour faire un onigiri correct !
Saki lui tira la langue tandis que Heath éclatait de rire. Il avait le sentiment de quelqu’un qui retrouve les siens après avoir passé la journée dans un autre monde. Dire qu’il ne jouerait plus avec eux désormais… Mais ce qui l’attendait allait être sûrement formidable.
Ils s’attaquèrent au dîner. Heath, qui n’avait jamais eu aussi faim de sa vie mangea comme un ogre en répondant aux questions de ses amis.
- Comment ça se fait que tu n’aies rien mangé depuis hier ? voulut savoir Tomo.
- Pas le temps, répondit Heath la bouche pleine. Ce matin, j’étais tellement angoissé que j’ai préféré partir le ventre vide par peur de dégueuler. Ensuite, j’ai été pris toute la journée avec le manager de X pour les modalités du contrat et les explications en tout genre.
- Bon allez, commence par le début et raconte un peu ton audition, réclama Koji.
Le jeune homme s’exécuta mais il prit soin de ne rien leur dire de l’impression étrange que hide avait produite sur lui. Après l’audition, il avait discuté longuement avec son nouveau groupe. Ils avaient voulu en savoir plus sur lui et lui avait posé beaucoup de questions mais hide n’avait absolument rien dit et s’était contenté de le fixer d’une manière qui avait complètement déstabilisé le jeune homme. Toshi l’avait gentiment taquiné en disant qu’il était très timide et qu’il n’avait pas à se montrer aussi impressionné maintenant qu’il faisait partie du groupe. Et Heath ne mentionna pas ce qui s’était passé ensuite :

Flash-back
Au bout d’un moment, Yoshiki décréta que chacun pouvait rentrer chez soi sauf Heath qu’il devait présenter Michiro Nobuka, leur manager. Toshi et Pata partirent les premiers et Heath attendit que Yoshiki finisse sa cigarette pendant que hide enfilait nonchalamment sa veste. Assis sur une chaise, le jeune bassiste, un peu sonné, commençait à vraiment réaliser ce qui était en train de lui arriver et sentait monter en lui un mélange explosif d’euphorie et d’excitation. Soudain, la main de Yoshiki vint se poser, légère, sur son bras et le blond lui demanda aimablement :
- Vous allez bien ? Je vous sens un peu tendu…
- Oui ça va très bien…balbutia Heath, toujours pas à l’aise en présence de son nouveau leader, Je suis vraiment très heureux, merci beaucoup.
- Mais de quoi ? répondit Yoshiki en souriant. Vous devez tout à vous-même et je suis sûr que nous ferons du très bon travail ensemble.
C’est alors que hide intervint dans la conversation :
- Ouais…vous nous avez raconté votre vie mais il y a une chose que je ne sais toujours pas depuis une heure que vous êtes là…
Heath ouvrit la bouche pour lui demander ce que c’était mais les mots moururent dans sa gorge lorsque hide vint se planter devant lui et lui ôta vivement ses lunettes teintées qui lui mangeaient le visage et qu’il n’avait jamais retirées de toute l’entrevue avec X. Surpris par ce geste, Heath ne peut réprimer un mouvement de recul. Les yeux noirs et pénétrants de hide plongèrent dans les siens et le firent perdre pied tellement il eut l’impression d’être sondé jusqu’au fond de son âme. Les commissures des lèvres de hide se relevèrent en creusant deux petites fossettes dans ses joues lisses. Il attrapa le poignet gauche de Heath et lui remit ses lunettes dans la main en disant d’un ton un peu moqueur :
- Mignon…vraiment très mignon mais timide. On dirait une vierge effarouchée. Méfiez-vous car vous allez entrez dans uns sphère où il faut savoir s’endurcir…
- hide ! coupa sèchement Yoshiki.
Mais le guitariste l’ignora superbement. Il recula, tourna le dos à Heath et sortit tranquillement de la pièce.
Heath resta pétrifié sur place pendant plusieurs secondes. Puis il entendit Yoshiki soupirer et lui jeta un coup d’œil en coin ; le leader observait la porte par laquelle hide était sorti avec une pointe de mélancolie. Mais, devinant le regard de Heath, il se reprit et lui fit un sourire un peu forcé :
- Je suis désolé. Vous savez, hide est quelqu’un d’un peu étrange mais il suffit de s’y habituer.
Heath comprit sans peine que la vérité était bien plus complexe mais il n’aurait jamais osé interroger Yoshiki.
-Ce n’est rien, il n’y a pas de problèmes.


Heath et ses amis firent la fête une bonne partie de la nuit et dans cette atmosphère conviviale, le jeune homme finit par oublier hide pour ne plus penser qu’à la joie de faire partie de X. Ses amis lui posèrent beaucoup de questions :
- Il y a un nouvel album de prévu ? demanda Saki.
Tomo et Koji venaient de faire une bataille de cacahuètes et elle était en train de retirer de ses cheveux les munitions perdues. Heath, verre de vodka orange à la main, répondit :
- Yoshiki a dit que le prochain album serait un peu spécial. Apparemment, il bosse sur un très gros projet qu’il nous dévoilera bientôt. En attendant, on a plusieurs télés de prévues ainsi que des interviews, des séances photos et des concerts.
- Eh ben ! s’écria Dark admiratif, une vraie vie de star ! On verra bientôt ta bille en couverture de Japan Rock ?
- Timide comme tu es, j’ai hâte de voir ça ! dit Saki en riant. Tu as horreur qu’on te prenne en photos !
- Ouais…marmonna Heath en s’appuyant sur ses mains, penché en arrière. Bon sang, je commence tout juste à réaliser à quel point ma vie va changer…
- Tu as la trouille ? demanda Koji.
- Un peu…C’est surtout parce que je ne sais pas à quoi m’attendre.
Tomo, assis à sa droite, lui donna une bourrade amicale.
- Bon allez, tu ne vas pas flipper maintenant ! Moi, ce que je crains le plus c’est que tu prennes la grosse tête et que, dans un an, tu fasses semblant de ne pas nous connaître.
- Jamais de la vie ! s’indigna Heath. Tu crois vraiment que je sois le genre à faire ça ?
- Non mais…ça peut arriver à n’importe qui.
- Dans ce cas, si jamais je pète les plombs, je vous autorise à me mettre une grande claque dans la gueule !
- Pas besoin de nous le dire, lança Koji, on l’aurait fait !
A trois heures du matin, Heath reconduisit Dark et Tomo qui avaient beaucoup trop bu pour pouvoir rentrer seuls. En chemin, Dark s’endormit, étendu de tout son long sur la banquette arrière du véhicule. Tomo, assis à l’avant, le regarda par-dessus le dossier en souriant :
- Non mais regarde-moi ça ! Un peu de vodka et il plonge !
- Ben je voudrais bien mais je conduis ! répondit Heath avec amusement. T’as pas l’air frais non plus, je te ferais remarquer !
- Oui…et je commence à avoir mal au cœur à force d’être tourné vers l’arrière…gémit Tomo en se tournant vers l’avant.
- Hé ! Ouvre ta vitre et respire à fond mais ne ruine pas ma voiture !
- Oh ça va ! Comme si elle risquait encore quelque chose…répondit le batteur en parcourant des yeux le vieux tissu pelucheux des sièges, les pares soleil branlant et les tapis qui auraient eu besoin d’un bon coup d’aspirateur. La voiture de Heath était une vieille Toyota blanche d’au moins dix ans d’âge qui, à chaque fois qu’elle passait sur une bosse, émettait un craquement inquiétant comme si elle était sur le point de partir en pièces.
- Tu n’as pas honte de rouler dans un tacot pareil ! insista Tomo pour taquiner son ami.
- Nan ! Et puis de toute façon, je vais bientôt pouvoir m’en payer une autre. Et une moto aussi !
Ils arrivèrent devant l’immeuble où Tomo et Dark habitaient ensemble. Comme le guitariste n’était pas prêt de se réveiller, Tomo le prit dans ses bras comme un bébé. Dark émit un petit grognement et enfouit son visage dans l’épaule de son amant. Tomo dont les yeux brillèrent en le voyant faire, surprit le regard de Heath et lui lança d’un air susceptible :
- Qu’est-ce que c’est que cet air stupide sur ton visage ?
Appuyé d’un coude sur son volant, le bassiste lui adressa un immense sourire en disant d’une voix de fille folle de fan service :
- Vous êtes trop mignooooonnnns !!!!
- Ca te fait envie ? répliqua Tomo d’un ton aguicheur. Tu sais que j’ai deux ou trois potes qui sont très intéressés par toi !
Le sourire de Heath s’évanouit.
- Ceux qui ont essayé de me violer la dernière fois ? Merci bien mais je préfère encore rester seul ou trouver une fille !
Tomo roula des yeux :
- Te violer, tu exagères ! Si tu leur avais clairement dit non, ils t’auraient laissé tranquille ! Tu t’es seulement fait un peu tripoter dans les toilettes !
- Mais j’étais ivre ! protesta Heath. Si tu n’étais pas arrivé, qui sait ce qui serait arrivé !
Tomo éclata de rire :
- Ils me demandent souvent des nouvelles de toi tu sais ?
- Oui et bien, dis leur que je suis mort ! Ou que je suis marié tiens ! rétorqua sèchement Heath.
Tomo secoua la tête puis déclara :
- Bon allez, je te laisse parce que Dark commence à se faire lourd.
- Tu veux que je t’aide ?
- Non merci ça ira. Bonne nuit !
- Ouais bonne nuit.
Heath regarda Tomo s’éloigner et disparaître à l’intérieur de l’immeuble puis il redémarra sa voiture pour rentrer chez lui.
Etait-ce un effet de sa conversation avec Tomo ? Toujours est-il que son appartement lui parut plus vide et plus silencieux qu’à l’accoutumée. Personne avec qui rentrer et dans les bras de qui s’endormir comme Dark et Tomo devait le faire…
Heath n’avait pas connu beaucoup d’histoires d’amour et n’était toujours sorti qu’avec des filles. Mais depuis qu’il connaissait Tomo et Dark et surtout, depuis cette soirée où il avait flirté avec des amis du batteur sous l’emprise de l’alcool, il s’était aperçu qu’il n’était peut-être pas un hétéro pur et dur. Au fond, garçon ou fille peu importe, du moment que l’on est bien avec l’autre ! pensait-il. Tomo avait peut-être vu juste en lui disant qu’il lui manquait quelqu’un dans sa vie. Heath aurait bien aimé tomber amoureux une nouvelle fois mais en aurait-il la possibilité avec la nouvelle vie qui l’attendait ?
Il était tout juste sept heures du matin lorsqu’il fut brutalement tiré du sommeil par la sonnerie agressive du téléphone. En mode « zombie », il s’extirpa de son lit, décrocha le combiné et marmonna d’une voix pâteuse :
- Allô ?
- HIROSHIIIIIII !!!!!
Le jeune homme éloigna par réflexe le téléphone pour protéger son oreille de cette voix suraiguë qu’il n’avait aucun mal à reconnaître.
- Maman…Ne crie pas comme ça, je viens de me réveiller ! Qu’est-ce qui se passe ?
- Oh désolé mon chou mais nous venons juste de l’apprendre ! Tu vas jouer avec un grand groupe ?!
- Hein ?! Mais comment vous le savez ? Ca s’est passé hier !
- Ton père l’a lu dans le journal ce matin. Il y a une toute petite annonce qui dit que le groupe X a trouvé un nouveau bassiste et ton nom est cité ! Moi je n’y connais rien mais la fille de la voisine nous a dit que c’est un groupe très célèbre !
Heath se gratta la tête. Yoshiki lui avait bien dit qu’il publierait une annonce mais il ne s’attendait pas à ce qu’il le fasse aussi rapidement. Sa mère, toute excitée, babillait qu’elle était fière de lui, qu’elle irait le voir sur scène etc…Heath bailla à s’en décrocher la mâchoire, désireux de retourner dormir au plus vite :
- Maman, si tu veux bien, je te retéléphonerais dans la journée pour les détails parce que là, je suis complètement crevé…
- Bon d’accord, va dormir mon chéri. Je te fais de gros bisous !
Heath sourit en entendant sa mère lui parler comme s’il avait cinq ans.
- Moi aussi et embrasse Papa pour moi. Bye !
Il raccrocha, le sourire flottant encore sur son visage. Il retourna dans sa chambre et il se rendormit instantanément.

Promis, à partir du prochain chapitre on verra beaucoup plus les membres de X !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Ven 7 Sep - 23:50

*fan de la mère de Heath* et il vient quand, ce prochain chapitre???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hime
Humaine pâquerettisée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2430
Age : 27
est : la fille de yoshiki
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 12:49

dark il a pris heath sur ses épaules mais je me demande comment ils ont réussi à passer les portes sans se cogner....

Et dans l'annonce ils disent pas que X deviens X japan ? ...

J'adore le couple dark et tomo ^^
(tomo ça va bien comme nom à un batteur ^^ je suis sure il a une batterie tama)

Et sinon je pense à un truc... Il a du s'en prendre des baffes quand on voit ce qu'il est devenu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 13:38

c'est pour ça, en fait, il s'est pris une porte ( Laughing ) quand il était sur les épaules de Dark!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hime
Humaine pâquerettisée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2430
Age : 27
est : la fille de yoshiki
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 13:47

mdr ^^
mais il en est pas mort apparament !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 14:04

nan, mais pas loin!!! c'est devenu une loque... la preuve...
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 26
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 16:02

*a lu, contente Smile *

Nyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Nyaaaaa Nyaaaaa Nyaaaaa Nyaaaaa
Tu sais que je t'aime toi?
Une fic avec Heath en personnage principal c'est vraiment rare!
T'es une perle ^^

Bon alors c'est vrai que, comme vous l'avez pointé, hide ressemble un peu à celui de notre fic à Hwa Soon et moi, mais en un sens je pense que c'est une réaction qui lui conviendrait très bien...
Bon après comme j'aime pas franchement notre fic, je suis contente de voir que ça va pas finir comme ça. *ouf*

A part ça, j'aime toujours ton style (bon ça manque toujours un peu d'aération pour moi mais maggle ^^' )

Après j'aime bien l'attention aux ptits détails qui font une cohérence entre la fic et l'Histoire (avec un grand H)... Genre, Heath qui fait les deuxième voix dans Weekeeeeeeeeeeeeeeeennnnddd! *vu le nombre de fois que je leur ai dit, à coup sur je vais me prendre une chaise ou un bureau là...* **prend la fuite**

Et sinon j'aime bien tes OC, ils sont super attachants (Saki est crooo mignonne! Nyaaaaa )

Enfin voilà, maintenant j'veux voir la suite ^^

A part ça les gens, floodez pas trop entre les chapitres quand même Confused

_________________
The sig is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 17:08

T'as vu, Lia, Heath est aussi bordélique que toi!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 26
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 19:41

Chut, je suis en train de ranger ma chambre et je me rends compte que je suis pas si bordélique que ça, je range tout par ordre alphabétique...
Ouais, S comme Souvenirs, C comme Cauchemars, R comme Rires et surtout principalement B comme Bazar ^^
Alors après j'ai plus qu'à aller chercher dans la case correspondante ^^

Sérieux, si vous saviez ce que je retrouve... *soupir mélancolique*

Et il me semble qu'il est dit dans une interview que Heath n'était pas le plus rangé...
...
...A moins que je confonde avec Toshiya. Je ne sais plus.

Je voulais faire remarquer aussi (j'ai oublié de le noter tout à l'heure) que j'aime beaucoup la description de Yoshiki dans le premier chapitre. Ca fait très... Vampire à la Anne Rice. Très classe.

_________________
The sig is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
valiré
Gakusei
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 31
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 21:56

Merci pour vos comm's ! ^^ Je suis heureuse que vous aimiez les personnages secondaires car le risque était justement que ça gonfle les gens qui préfèrent ne voir que les membres de X.
Citation :
(bon ça manque toujours un peu d'aération pour moi
lol ! Et moi j'ai envie de lire quand c'est bien condensé ! XD Je peux essayer d'aérer un peu mais comme la longueur des messages est limitée, je peux pas trop le faire non plus.

Citation :
nan, mais pas loin!!! c'est devenu une loque... la preuve...
A ce point ? Remarque ouais...il est terriblement maigre et il ressemble à Michael Jackson avec son nez raté. Je me demande des fois s'il ne se drogue pas...snif ! Je regrette le Heath à la bouille de gosse qu'on avait vu dans le Last Live.


Chapitre IV /
J'ai bien aimé l'écrire celui-là ! ^^

Quelques jours plus tard, Heath reçut un coup de fil de Yoshiki l’informant que sa première séance photo devait avoir lieu le lendemain après-midi :
- C’est pour le magazine For The Light, tu connais ?
- Oui mais comment ça se passe ? Je m’habille comment ?
- Emmène ce que t’as de mieux et on verra là-bas. Tu nous rejoins au studio et on ira ensemble à la séance OK ?
- OK à demain.

Heath, curieux de cette nouvelle expérience, passa pas mal de temps à imaginer ce qu’on allait pouvoir lui faire faire. Un peu avant l’heure où il avait rendez-vous avec le groupe, il flâna dans une boutique de disques et, tandis qu’il fouillait dans le rayon rock américain, il surprit la conversation de deux lycéennes en uniformes qui se trouvaient juste à côté de lui. La première, coiffée à la garçonne, demandait à son amie d’un air perplexe :
- Ca te dit quelque chose toi, Heath ?
L’autre, un peu replète, secoua la tête sans lever son nez du bac à soldes :
- Non, rien du tout. Il doit venir d’un groupe indie. Je suis curieuse de voir la tête qu’il a !
- Je me demande comment il joue surtout. Il n’est sûrement pas meilleur que Taiji ! J’étais tellement dégoûtée quand il est parti que j’ai failli arrêter d’écouter X ! Je suis sûre que c’est la faute de Yoshiki !
- Ouais bon, personne ne sait vraiment ce qui s’est passé, répondit sa camarade avec une pointe d’agacement. Mais si ce type a été choisi, c’est qu’il est bon non ?
- Peut-être mais je m’en fiche après tout…X ne sera plus jamais pareil sans Taiji…
Heath s’éloigna vivement et sortit de la boutique avec le cœur lourd. Les paroles de ces filles l’avaient atteint. Il avait toujours su que la question de la comparaison avec Taiji finirait par être posée mais il ne s’attendait pas à y être aussi brutalement confronté. Il aurait dû se douter que beaucoup de fans resteraient fidèles à l’ancien bassiste et ne verraient pas d’un bon œil l’arrivée d’un remplaçant. De plus, il n’était pas nécessaire d’être très observateur pour se rendre compte que le look et le style de Heath étaient radicalement différents de ceux de son prédécesseur. Taiji était-il meilleur que lui ? Heath n’avait pas assez de confiance en lui pour répondre par la négative. Taiji était considéré par beaucoup comme le plus grand bassiste du Japon. C’était une grande gueule aux allures de mauvais garçon, un séducteur avec ses cheveux blonds, son sourire canaille et son chapeau de cow-boy. De quoi avait-il l’air à côté lui qui était timide, réservé et toujours habillé de noir ? Le jour et la nuit en somme…Le peu d’assurance que Heath avait réussi à rassembler s’effrita. Son moral dégringola plus bas que terre et ce fut dans cet état d’esprit qu’il rejoignit le groupe qui attendait le mini-bus, assis dans le hall du siège d’Atlantic Records. Michiro le manager, surnommé Michi, était là également.

La quarantaine bedonnante et débonnaire, il était au service du groupe bien plus qu’il n’en était le guide car Yoshiki n’avait besoin de personne pour gérer le planning et l’image de X. Mais il avait chargé Michi de tout ce qui concernait les contacts avec la presse, les relations avec la maison de disques, les rendez-vous à prendre et les papiers à signer. Grâce à l’aide de Michi, il pouvait se concentrer sur la musique sans avoir à s’embêter avec tous ces détails qui l’ennuyaient profondément. Lorsque Heath arriva, Yoshiki et Michi étaient justement en grande conversation. Toshi lisait le journal tandis que Pata et hide sirotaient chacun une bière. La tête flamboyante du guitariste était comme une grosse tache de peinture rouge sur le blanc immaculé de la salle. Il ne répondit même pas quand Heath les salua tous avant de poser sa basse et le gros sac de sport contenant ses vêtements sur le sol. Il s’assit à côté de Pata qui avisa ses affaires en souriant légèrement :
- Tiens, tu n’as emmené que ça ?
- Que ça ? C’est déjà beaucoup je trouve…
Mais un coup d’œil aux alentours fit comprendre à Heath pourquoi Pata avait fait cette remarque : son sac semblait bien modeste comparé aux valises qui s’entassaient dans un coin. On aurait dit que le groupe partait en vacances. Heath fit une petite grimace en marmonnant :
- Euh…J’ai dû oublier quelque chose…
Mais Pata se mit à rire :
- Mais non, je t’embête ! Tu as moins de costumes que nous, c’est normal. Tu t’en feras faire au fur et à mesure et bientôt tu seras comme nous, tu ne sauras plus où les mettre !
Heath sourit.

Le minibus arriva dans les minutes qui suivirent et tout le monde sauf Michi y grimpa avec les bagages. Tout le trajet fut ponctué de conversations joyeuses auxquelles Heath ne participa que très peu car il était toujours démoralisé par ce qu’il avait entendu dans le magasin de disques. De plus, en écoutant parler ses camarades, il se rendait compte de la somme de souvenirs qu’ils avaient en commun et que lui ne partageait pas. Il y avait entre lui et eux, un mur épais d’anecdotes, de secrets échangés, de rencontres et d’expériences vécues ensemble. Combien de temps cela prendrait-il à Heath pour les rejoindre de l’autre côté du mur ? Toutes ces réflexions le plongèrent dans une rêverie morose tandis que, devant lui, Yoshiki riait aux éclats en taquinant Toshi sur le fait qu’il s’était un jour perdu en plein New York parce qu’il n’avait rien compris aux explications en anglais que lui avaient fournies les passants.

Pour échapper au vif sentiment de solitude qui le submergeait, Heath se réfugia vers ce qu’il considérait toujours comme son groupe. Que faisaient ses amis en ce moment même ? Ils les imaginaient distinctement en train de répéter dans leur petit local ainsi que leurs sourires s’il venait les rejoindre pour un bœuf improvisé. Soudain, il revint à la réalité en entendant Toshi l’appeler.
- Eh bien Heath, à quoi rêves-tu comme ça ?
Le jeune homme rosit légèrement :
- A rien d’important…désolé…
- Mais non ce n’est rien ! déclara Pata avec sympathie. On s’étonnait juste de te voir aussi sage. Ca nous change tellement de…
Le guitariste, visiblement gêné par ce qu’il allait dire, ne termina pas sa phrase. Mais Heath dont le sang ne fit qu’un tour, la compléta pour lui :
- De Taiji ?
Il fut à peine étonné de sentir une gêne se répandre dans le minibus. Il vit Yoshiki se croiser les bras et se mordiller la lèvre inférieure. hide jeta au jeune bassiste un long regard appuyé que celui-ci s’efforça de soutenir. Même si son cœur battait toujours plus vite dans ces moments-là, il était bien résolu à ne pas se laisser intimider par hide. Finalement, le guitariste détourna lentement son attention et s’alluma une cigarette.
Pata avait l’air désolé et dit d’une voix douce :
- Oui, je parlais de Taiji mais ce n’était pas pour te critiquer.
- C’est une très bonne chose que tu sois différent ! affirma Yoshiki d’un ton abrupt.
hide adressa à son leader un regard peu amène que celui-ci lui rendit. Toshi, coincé au milieu de cette escarmouche silencieuse, se gratta la tête avec embarras. La tension était palpable et Heath fut conforté dans sa pensée que Taiji était un sujet sensible au sein du groupe. La curiosité lui brûlait les lèvres mais dans l’état actuel des choses, il risquait de se faire rembarrer s’il posait la moindre question.

L’ambiance s’allégea lorsqu’ils arrivèrent au studio photos. Heath suivit ses camarades qui connaissaient le chemin jusqu’à une très grande loge commune avec plusieurs coiffeuses et une longue table blanche en son milieu. Yoshiki y posa lourdement sa propre valise en expliquant :
- Bon, tout le monde se souvient du style général de ces photos ? Il faut qu’on soit un peu moins…carnavalesques que d’habitude. Ils ont plutôt envie de jouer sur le charme.
- Ils peuvent toujours courir…ronchonna hide. Pas envie d’aller jouer le mannequin devant eux, ils devront compter avec MON style !
- Comme d’habitude ! commenta Yoshiki en roulant des yeux.
Le mot « charme » gênait un peu le jeune bassiste qui demanda timidement.
- Yoshiki ? Qu’est-ce que tu entends par « charme » ?
Quatre figures amusées se tournèrent vers lui.
- Le genre de truc qui fait baver les filles ! répondit Toshi d’un air comique.
- Oui mais ce ne sont quand même pas des photos de nus ?!!
Un éclat de rire général lui répondit et Toshi lui passa un bras amical autour des épaules :
- Mais non voyons ! Ca c’est le domaine privé de Yoshiki ! Celui où il peut laisser libre court à ses tendances exhibitionnistes !
- Va te faire voir Toshi ! répondit ce dernier en lui tirant la langue.
Toshi rit et lâcha Heath pour aller déballer ses affaires. Heath avait déjà remarqué que l’attitude de Yoshiki envers Toshi différait un peu de celle qu’il adoptait avec les autres. Ils se titillaient avec une sorte d’espièglerie enfantine qui contrastait avec les airs de diva que Yoshiki pouvait parfois se donner.

La table centrale finit par se couvrir d’une telle quantité d’étoffes différentes qu’on se serait cru dans un atelier de Jean-Paul Gautier. On allait, selon le style de chacun, du cuir noir à franges à la soie chatoyante. Foulards diaprés, broderies, tuniques, mitaines, couvre-chefs et bijoux de toutes sortes formaient un amas informe et bigarré à côté duquel les tenues de Heath faisaient pâle figure : du bleu nuit, du noir et du blanc. Yoshiki s’approcha de lui :
- Ah, je vois que nous n’avons pas tout à fait le même style !
Heath commençait à se demander si cela n’allait pas poser problème pour les photos. Mais c’était ce qu’il avait de mieux pour le moment.
- Est-ce que je vais devoir me teindre les cheveux et m’habiller un peu plus comme vous ?
Yoshiki secoua légèrement la tête :
- Tu n’es pas obligé. Je ne chercherai pas à t’imposer un style particulier. Vas-y habille-toi comme tu veux et nous verrons bien ce que ça donne.
Heath acquiesça et ils commencèrent à se changer. Le bassiste opta pour un pantalon noir décoré de clous dorés le long des jambes et pour une superbe veste noire et blanche ornée d’aiguillettes dorées également.
- Whoua c’est magnifique ce que tu portes ! s’écria Yoshiki qui était déjà prêt.

La raison de cette rapidité était qu’il était le moins habillé de tous ! Il était torse nu, les bras recouvert de longs gants de dentelles noires et il portait le pantalon en bas résilles qu’il avait souvent durant les concerts. Pour couronner le tout, ses pieds étaient chaussés de talons aiguilles tellement hauts que Heath se demandait comment il pouvait marcher sans se casser une cheville. Ses longs cheveux gaufrés lui descendaient jusqu’aux reins. Heath n’en revenait pas qu’une telle association de féminin et de masculin puisse ainsi cohabiter dans un seul être. Yoshiki était l’incarnation troublante de l’Hermaphrodite de la légende.
Pendant ce temps, Toshi était en train de se débattre avec son blouson noir dont la fermeture éclair s’était coincée dans ses cheveux :
- Yo-chaaaaaaaan !!! gémit-il. Tu peux m’aider s’te plaît ?
- Baka ! dit Yoshiki en pouffant de rire.
Pendant que les deux amis se battaient contre la fermeture éclair (- Mais ne tire pas comme ça, tu vas t’arracher les cheveux ! Quel bourrin ! ) Heath chaussa des bottes noires et mit à ses poignets des sortes de protections d’avant-bras en cuir. Il garda la fine chaîne triple en argent qu’il portait autour du cou.
Yoshiki, qui avait libéré Toshi, était parti dans la pièce à côté pour se faire coiffer et maquiller. Heath demanda alors aux deux autres :
- Où est passé hide ? Il ne s’est toujours pas habillé ?
- Il est sorti quand on a commencé avec toutes ses affaires, tu ne l’as pas vu ? répondit Pata.
- Non mais pourquoi il a fait ça ?
- Question d’effet de surprise, répondit Toshi en souriant. Il adore surprendre son monde avec ses tenues donc il ne se prépare jamais devant nous. Je me demande ce qu’il est encore allé inventer. T’es superbe comme ça ! ajouta-t-il.
- Merci ! répondit le bassiste en souriant.
Pata qui était prêt aussi s’approcha de la porte en faisant signe à Heath :
- Viens on passe à côté pour la suite.
En effet, ils trouvèrent dans la pièce adjacente, une équipe de maquilleuses et de coiffeurs qui les attendaient de pied ferme. Devant l’un des miroirs, Yoshiki se faisait faire un brushing.

Pata et Heath furent poliment priés de s’installer. Lorsque Heath fut assis, un jeune coiffeur approcha derrière lui un petit bassin monté sur roulettes pour lui laver les cheveux. Il invita Heath à renverser la tête en arrière dans le cale-tête en forme de U puis il alluma l’eau chaude. Le jeune bassiste ferma aussitôt les yeux et entra dans un moment de pure félicité. La plupart du temps, il s’occupait de ses cheveux lui-même puisqu’à la base, il avait une formation de coiffeur mais c’était tellement plus agréable de se laisser faire par quelqu’un d’autre ! Il adorait sentir l’eau couler sur sa tête et son glouglou apaisant chassa peu à peu tout la mauvaise humeur qu’il avait accumulée depuis le matin. En plus, son coiffeur avait des doigts de fée ! Il lui massa le crâne d’une façon absolument délicieuse, appliquant de petits mouvements circulaires sur ses tempes et sa nuque, point très sensible chez lui d’où partaient de petites décharges de pur plaisir. Et tout cela dans la senteur fruitée du shampoing !
Heath flottait déjà quelque part dans la stratosphère lorsqu’il entendit Pata étouffer un rire à côté de lui. Un peu groggy, il tourna la tête vers lui :
- C’qu’il y a ?
Le coiffeur s’était éloigné pour aller chercher le sèche-cheveux. Pata répondit gaiement :
- Si tu avais vu ta tête ! On aurait dit que tu allais te mettre à ronronner !
Heath haussa les sourcils et se mit à rire :
- A ce point-là ? C’est vrai que je ne résiste pas à ce genre de massage !
Au grand regret de Heath, l’étape de la coupe se déroula rapidement. Il se retrouva avec une frange effilée qui convenait très bien aux traits fins de son visage. A côté de lui, Pata faisait friser ses longs cheveux en fumant une cigarette.

Le coiffeur fut ensuite remplacé par une maquilleuse aux gestes doux et précis. Heath aimait l’odeur qu’avait la poudre et le chatouillis de la brosse sur ses joues. Elle lui prit ensuite délicatement le menton pour appliquer un épais trait de khôl sur ses yeux et colorer ses lèvres d’un rouge discret. Enfin prêt, Heath se leva de son fauteuil et examina le résultat dans le miroir : il n’avait pas l’habitude de se trouver beau mais là, il aurait eu du mal à faire le difficile !
Yoshiki était parti depuis belle lurette pour faire ses photos et Pata somnolait tranquillement pendant qu’il se faisait chouchouter.
Lorsque Heath se retourna, il reçut une sorte de choc sourd dans la poitrine en découvrant, adossé au mur, une créature étrange qui l’observait avec l’immobilité d’une statue. C’était hide mais complètement transformé. Ses cheveux, toujours rouges, se dressaient sur sa tête en une coiffure en forme de feu d’artifice. Il s’était fait poser de faux ongles décorés, d’au moins cinq centimètres de long et portait des lentilles d’un bleu électrique qui lui donnaient un regard de fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valiré
Gakusei
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 31
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 21:58

Sa tenue était une sorte de très longue tunique orange ornée de motifs compliqués, un mixage de la djellaba et du kimono avec un zeste de folie impossible à nommer. En gros, il évoquait à Heath une sorte de lutin démoniaque tout droit sorti d’un livre d’héroic-fantasy. Notre bassiste n’en revenait pas ! Mais pour une fois, l’étonnement fut plus fort que la timidité et il s’approcha du guitariste :
- hide mais…quand as-tu trouvé le temps de te faire ça ?! Je ne t’ai pas vu du tout te préparer !
Ce dernier ne répondit pas tout de suite, presque comme s’il se demandait s’il allait le faire. Finalement, il lui offrit un sourire de sphinx en disant :
- Je me prépare toujours tout seul. Personne d’autre que moi n’est capable de réaliser mes idées.
- Tu as fait ça tout seul… ?!

En dépit de la tension qu’il ressentait à parler ainsi avec hide, Heath ne pouvait pas s’empêcher de montrer son admiration devant une telle créativité. hide lui parut plus insaisissable que jamais. Il le regardait toujours bien en face, sans sourire et Heath commençait à se dire qu’il n’avait pas la moindre chance d’engager enfin une conversation avec lui. Il s’apprêtait à trouver une excuse pour s’éloigner avant que la situation ne devienne franchement gênante lorsque, soudain, hide avança lentement la main et dégagea par-dessus l’épaule de Heath, une mèche brune qui s’était emmêlée dans les passementeries de sa veste. Ce geste inattendu produisit chez Heath une sorte de tressaillement, là, au creux du ventre, qui le figea sur place, les yeux stupidement fixés la où la main de hide s’était posée.
- Ca te va bien…

Quatre mots de hide, presque murmurés, banals en apparence mais qui s’infiltrèrent profondément dans l’esprit de Heath. Sans rien dire d’autre, hide se redressa et quitta la pièce par la porte restée ouverte en plantant là un bassiste en pleine confusion.


Quand Heath se rendit compte qu’il avait le feu aux joues, il résista difficilement à l’envie de se gifler. Pourquoi continuait-il à essayer de lui parler, à briser la glace ? hide n’avait pourtant jamais rien fait pour l’encourager dans ce sens. Heath ne comprenait plus rien à son attitude envers lui. Pourquoi lui faisait-il ça alors qu’il se montrait bien plus amical avec les autres ? Parce qu’il était nouveau ? Parce qu’il ne l’aimait pas ? Qu’avait-il fait de mal ? Pourquoi fallait-il qu’il soit toujours aussi troublé à chaque fois que hide s’approchait à moins d’un mètre de lui ? C’était à désespérer…

Autour de lui, les ronronnements des sèche-cheveux et les va-et-vient des équipes continuaient. Personne n’avait remarqué l’échange avec hide et quand bien même quelqu’un les auraient vu, il n’y avait sûrement rien eu d’intéressant à voir de l’extérieur. Heath ne pouvait parler à personne de ce qui tourbillonnait dans sa tête. Il fallait qu’il sorte de là et qu’il marche un peu. Il ne savait pas quand viendrait son tour de poser mais pour essayer de se distraire, il décida d’aller observer discrètement la séance en cours.

C’était celle de Yoshiki. Il se tenait dans une lumière ocre, au milieu d’un cercle de bougies et l’ombre d’un crucifix s’étirait sur le mur derrière lui. Les cheveux coiffés en une queue de cheval haute, il prenait à genoux des poses toutes plus lascives et torturées les unes que les autres. Il avait l’air d’aimer ça à moins que la facilité avec il prenait la pose ne résultât de l’habitude. En tout cas, le photographe n’avait presque pas d’instructions à lui donner. Yoshiki passait de la bouderie à une expression de tragédienne avec une facilité déconcertante. Heath imaginait sans peine les cris hystériques des fans en surdose d’hormones qui allaient voir ces photos. Même lui ne pouvait pas s’empêcher de le trouver sexy. Bizarre oui mais diablement sexy !
« Dans quel sens ? commenta une voix ironique dans son esprit. Comme homme ou comme femme ? Parce qu’il y a de quoi hésiter là… »

Il se retint de sourire pour éviter d’être remarqué et s’éloigna, en proie à une nouvelle inquiétude : après ce qu’il venait de voir, il redoutait un peu ce qu’on allait lui demander car il se voyait très mal jouer les sex-symbols comme Yoshiki. Il entendait d’avance les éclats de rire de ses camarades s’ils le voyaient à moitié nu et vautré sur le sol dans une position digne d’une mauvaise pub pour téléphone rose. Il allait mourir de honte !
Yoshiki tomba sur lui en sortant de sa séance et lui annonça que c’était son tour. Heath retourna donc dans la salle où le photographe se présenta avec un sourire aimable :
- C’est donc vous le nouveau bassiste ? Je m’appelle Ruichi Sakamo et je travaille avec X depuis quatre ans. Avez-vous déjà fait des séances photos ?
Heath lui répondit que non mais Ruichi déclara que ce n’était pas grave et lui demanda d’aller se placer dans la lumière.

Ce qui avait servi aux photos de Yoshiki n’était plus là. Heath se retrouva sous une forte lumière blanche avec le photographe en train de lui expliquer :
- Bon, on va faire quelque chose d’assez dépouillé. L’intérêt résidera surtout dans un jeu d’ombres et de lumières. Haru s’il te plaît…

Un assistant posa des filtres sur les projecteurs et la lumière passa du blanc aveuglant au clair-obscur. Debout sans savoir quoi faire, Heath n’était pas très à son aise. Ruichi s’activa derrière son appareil et lui dit d’un ton rassurant :
- Ne soyez pas timide…
C’est pas vrai ! C’est écrit sur mon front ou quoi ?
- Alors nous allons commencer par une pose basique pour que les gens qui vous découvrent voient bien à quoi vous ressemblez ! dit Ruichi sur le ton de la plaisanterie. Mettez-vous bien face à moi…croisez les bras et inclinez légèrement la tête vers la gauche…Regardez bien l’objectif sans sourire.
Heath obéit docilement en essayant d’avoir l’air le plus naturel possible. Le flash crépita.
- Auriez-vous apporté votre basse ? demanda Ruichi.
- Oui, répondit Heath en décroisant les bras. Vous voulez que j’aille… ?
- Ne vous donnez pas cette peine, mon assistant va aller la chercher.
Aussitôt dit, aussitôt fait. L’assistant s’éclipsa deux minutes et revint avec la basse de Heath. Ce dernier la sortit de sa housse et s’attira une exclamation satisfaite du photographe :
- Oh mais elle est assortie à votre tenue ! Voilà qui sera très bien sur la photo !

Heath était en train de passer la sangle à son épaule quand il s’aperçut de la présence de hide. Le guitariste était assis par terre, dans un angle de mur. Heath ne fut pas très heureux de le voir car il avait la mauvaise impression que hide était là pour le juger. Qu’avait-il besoin de venir l’embêter jusque dans ce genre de moments ? Pendant ce temps, le photographe suivait son idée :
- Allongez-vous sur le dos…Répandez vos cheveux autour de votre tête.
Heath s’efforça d’oublier la paire d’yeux brillants qui le fixait là-bas près du mur et fit ce que Ruichi lui demandait. Ce dernier ce rapprocha de lui et le considéra avec une petite moue pensive. Puis il marmonna à son assistant :
- Une vue du sol et une vue d’en haut, on verra bien ce que ça donne.
Il s’accroupit près de Heath et arrangea ses cheveux de façon à ce qu’ils forment une auréole. Au-dessus de lui, Heath vit surgir un échafaudage muni d’un gros appareil photo pointé sur lui par l’assistant. Ruichi retourna à sa place et la lumière baissa au point que les alentours de la zone de pose devinrent obscurs. Heath entendit la voix de Ruichi quelque part sur sa gauche :
- Voilà, la lumière est parfaite. Heath, prenez votre basse et relevez légèrement votre jambe gauche. Faite reposer le manche dessus comme si vous jouiez. Levez le visage vers le plafond et fermez les yeux…Imaginez que vous êtes fatigué et vous jouez étendu dans votre canapé…Voilà…Détendez votre visage au maximum.

L’éclairage théâtral et les deux objectifs braqués sur lui donnaient à Heath l’impression qu’on allait lui tirer dessus et qu’il était là, offert aux balles avec une sorte de volupté. Il ferma les yeux et attendit…
Clic clac ! Les deux photos furent prises simultanément.
- Très bien ! déclara Ruichi.
Heaht rouvrit les yeux en se demandant s’il pouvait se relever. Comme Ruichi ne disait rien, il en conclut qu’il pouvait le faire et s’assit en tailleur, sa basse sur les genoux. hide était toujours là.
« Qu’est-ce qu’il fait là bon sang ? pensa Heath que la gêne rendait susceptible. Je suis sûr qu’il se fout de moi ! »
Ruichi lui demanda de se mettre à genoux et d’enlacer sa basse comme il le ferait avec une femme. C’était le cliché habituel du musicien dont le seul amour réside dans son instrument.
- Prenez votre regard le plus séducteur, l’encourageait Ruichi. Vous pouvez jouer avec l’objectif ! Faites comme si vous étiez devant une très belle fille et que vous vouliez qu’elle vous tombe dans les bras !

C’était bien plus facile à dire qu’à faire d’autant que Heath n’avait pas un tempérament de Casanova. Il lui fallut quelques secondes pour trouver la bonne posture. Le trouble occasionné par la présence de hide le rendait plus gauche que d’habitude et il commençait à en avoir vraiment ras-le-bol.

Comme si les choses n’étaient pas déjà assez compliquées, hide se rapprocha, ses dents blanches exhibées dans un rire silencieux. Ce fut la goutte de trop pour Heath qui lui décocha aussitôt un regard noir. La moitié de son esprit regretta ce geste hâtif lorsqu’il vit le sourire de hide disparaître instantanément. L’autre clamait que c’était bien fait et qu’il ne supportait plus d’être pris pour un idiot. Une idée lumineuse lui traversa soudain l’esprit : il se redressa sur ses genoux écartés, et approcha de ses lèvres le manche de sa basse en coulant vers l’objectif une œillade ténébreuse. Aussitôt, Ruichi le mitrailla en s’écriant :
- Oh oui c’est très bien ! Vous avez des yeux très expressifs quand vous vous lâchez !
hide était parti.
- C’est le métier qui rentre ! dit Heath d’un air malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valiré
Gakusei
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 31
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Sam 8 Sep - 22:02

Si vous voulez savoir, la tenue que porte Heath c'est celle-là :



Il est trop trop beau habillé comme ça !! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 26
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Dim 9 Sep - 0:55

Ouiiiiiiiiiiiiii l'est beau I love you

Citation :
Je regrette le Heath à la bouille de gosse qu'on avait vu dans le Last Live.


+1...

A part ça j'aime bien ce chapitre ^^ Je repère le détail du hide ne se changeant pas dans la même pièce que les autres respecté et je trouve ça super d'avoir fait attention à ça!

Ensuite j'aime bien comme tu présentes vraiment Heath sous les traits du débutant de base ^^ Ca casse un peu l'image des X superphotogéniques. Chouette!

Quant à la relation Heath hide... haha, ça se précise... Vas y Heath, ne te laisse pas marcher sur les pieds!!

_________________
The sig is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   Dim 9 Sep - 11:57

Citation :
Toshi ria

et tu n'as rien dit, Lia??? serais-tu malade??

j'adooore!!!
pour hide qui se changeait à part, je savais pas... t'as d'autres infos insolites comme ça?? *se pose avec un petit cahier et attends, en mode chibi-eyes*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Rouge et le Noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rouge et le Noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et quand vient le soir, pour qu'un ciel flamboie, le Rouge et le Noir ne s'épousent-ils pas ? [Libre]
» Haradrim: quelle couleur?
» Chibiterasu, le loup de feu.
» CLIFFORD ? Le grand chien rouge.
» SONYA LA ROUGE/ FLEUVE NOIR 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanarts, fanfics, RPG de mangas, anime et J-Music... :: Fanfics :: Visual et personnages réels...-
Sauter vers: