Un forum enjoué et convivial pour partager fanarts, fanfics, délirer sur des RPGs, débattre sur de nombreux sujets, flooder et surtout ne pas se prendre la tête!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 X Japan - Raisons de lettre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 27
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: X Japan - Raisons de lettre...   Jeu 28 Sep - 13:18

Petite fic qui me traînait dans la tête depuis un moment. Un one-shot, tout bête, le titre est un jeu de mots qui va sûrement ne plaire qu'à moi Confused
Meuh bon.
Je vous préviens tout de suite : cette fic n'est pas destinée à faire rire mais à faire réfléchir, donc âmes sensibles s'abstenir.
(Non ce n'est pas un lemon ou quoi que ce soit, rien de ce genre)

Je ne vous fais pas de résumé de ce que c'est, vous verrez bien...

(A noter immédiatement avant que je n'aie des remarques : le Hide avec une majuscule au début est VOLONTAIRE! Il parle à Hide, raccourci de Hideto Matsumoto, comme un ami, et non pas en l'appelant hide, son nom de scène, sans majuscule celui-ci! Ok?)

Bonne lecture...

_________________
The sig is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 27
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Jeu 28 Sep - 13:19

Hide,


Mon nom est Deyama Toshimitsu, 41 ans. Né le 10 octobre à Chiba, j’ai failli mener une vie normale...

...Bref, rien que tu n’ignores.

J’aurais pu devenir médecin, c’était mon but originel, j’en avais les capacités, la volonté. J’aurais été Monsieur Tout Le Monde, quelqu’un qui ne fait pas se retourner les gens dans la rue...

Le destin en avait décidé autrement.

C’est tout jeune que j’ai rencontré Yoshiki. Nous étions nés au même endroit, à si peu de temps d’intervalle, nos mères se connaissaient... En vérité, je crois que je l’ai toujours connu, et qu’il fut mon premier ami.

Je me rappelle très vaguement certains jours, lorsque nous jouions ensemble, lorsque nous nous mettions sur le piano ensemble – nos mères étaient toutes deux professeurs de piano – nous nous amusions sans nous douter un instant des évènements futurs...

Toutefois, le Yoshiki avec lequel je jouais à l’époque n’a plus rien à voir avec le Yoshiki que tu connais.

C’était un enfant agréable, amusant, et débordant d’énergie. Certes, il avait le caractère un peu hautain, vantard et trop assuré des enfants de familles aisées, mais pour tout te dire, je devais bien l’avoir aussi quelque part, et nous nous entendions très bien.

Il était déjà un génie en musique, et ne cessait de me corriger au piano !
Je crois que je ne connaitrai jamais quelqu’un de plus maniaque que lui...
Cependant, l’harmonie dans laquelle nous vivions se trouva brisée alors que nous étions encore jeunes...

...Je dis nous, car il était comme une partie de moi, et moi de lui. Jamais l’un sans l’autre, nous ne cessions de nous influencer mutuellement.

Mais un soir, Le Soir, relativement tard, mes parents reçurent un coup de fil, et peut-être un quart d’heure après, nous accueillions un Yoshiki en larmes à la maison.

C’est si loin, mais étrangement, je m’en souviens comme si c’était hier. Ce fut un tournant dans nos vies, aussi bien de la sienne que de la mienne, même si j’étais moins touché.

Cette nuit-là, il l’a passée à la maison. Mes parents l’avaient installé dans ma chambre, et il n’a fait que pleurer. Le lendemain, ni lui, ni moi, n’avons pris le chemin de l’école. Nous n’avions pas dormi de la nuit.
Ce n’est que quelques jours après que je sus exactement la cause de ce remue-ménage. Hayashi-san s’était donné la mort, son entreprise au bord du gouffre, abandonnant sa femme et son fils à leur triste sort. Quoi de plus égoïste, en vérité ?

...Et comble de malheur, ce fut Yoshiki lui-même qui trouva le corps en rentrant chez lui.

Je ne sais pas comment j’aurais réagi, personnellement, si j’avais trouvé le corps de mon père baignant dans une flaque de sang en rentrant de l’école, alors que je n’avais que 10 ans.

Je ne sais pas exactement comment il a réagi sur le coup, non plus. Je n’ai vu que ses larmes, écouté ses sanglots. Il ne m'a jamais parlé de cette nuit-là en détails.

Mais toujours est-il qu’à partir de là, tout changea.

A commencer par le caractère de Yoshiki, et, de fil en aiguille, ma relation avec lui.

Nous étions toujours amis, certes, toujours proches même – il n’y avait pas une semaine où il ne venait pas chez moi, que ce fût pour manger ou pour dormir. Nous nous partagions les tâches à tour de rôle – mais parfois, choses que nous ne faisions jamais avant, il arrivait que nous nous disputions, voire nous battions. Ces discordes se terminaient toujours ponctuées d’un « Tu ne peux pas comprendre ! » de Yoshiki, qui avait le don de m’agacer au plus haut point.

Yoshiki commença à devenir désagréable, même à l’école, alors qu’il avait toujours été très bon élève. Il se battait avec les autres dans la cour, il n’était pas rare qu’il ne vienne même pas en classe certains jours.
Je crois que c’est pour tenter de « canaliser » cette énergie négative que sa mère, malgré leur budget considérablement amoindri, lui avait offert des cours de batterie, et l’instrument qui allait avec...

Si Yoshiki était irréprochable au piano, la batterie devint rapidement son punching-ball. Il donnait tout ce qu’il avait lorsqu’il tapait sur les fûts, faisait ressortir toute sa rage, et j’ai souvent dû l’arrêter avant qu’il ne se brise les poignets alors qu’il « faisait une démonstration »...

C’est aussi à cette époque qu’il a commencé à écrire. Rien de joyeux, bien entendu. Mais de la musique, surtout. Il ne faisait aucun doute qu’il était un prodige, et je me prenais parfois à l’envier, moi qui n’avait jamais vraiment pu maîtriser le piano ou la guitare, moi qui n’avait jamais eu pour moi qu’une voix qui paradoxalement plaisait, touchait, et effrayait...

Une chose est sure, en tout cas : la musique l’a sauvé, l’a aidé à avancer, là où même moi j’ai échoué.

Mais comme il travaillait sur ses textes et partitions, je le voyais s’éloigner de moi et cela m’attristait.
C’est pour cela que je crois que rien ne m’a jamais fait plus plaisir que le jour où il est venu me voir et m’a demandé, hésitant, presque timide – cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu ainsi – de chanter ses textes.

Et nous fumes ainsi, lui au piano, moi qui chantais, pendant quelques temps, pour les concerts d’école...

Je ne sais plus quand, exactement, nous avons découvert Kiss, totalement par hasard... Nous avions été fascinés par leur style, tant musical que visuel, cette façon qu’ils avaient de se mettre en scène, cette violente et pourtant pacifique provocation. C’est peut-être toi aussi ce qui t’a séduit chez eux...

Yoshiki m’avait alors dit clairement : « Je voudrais faire ça. »

Quand Yoshiki dit, il fait. Ou au moins il essaie.

Aussi essaya-t-il, dans ce cas. Tu connais Yoshiki : il a ce qu’il veut et rien ne lui résiste. Avec ses solides fondements de classique, il se mit à écrire pour plus d’instruments, dans un style plus hard...

Aussi, au lycée, nous avons recruté autour de nous un bassiste et un guitariste, et nous avons fondé un petit groupe au nom simple mais accrocheur, et si empli de sens cachés...

...La naissance d’X, tu l’as bien deviné.

Nous avons commencé par des reprises de groupes connus. Kiss, Deep Purple, Loudness… ainsi que quelques compositions de Yoshiki, qui avait un peu délaissé le piano au profit de la batterie…

C’est à ce moment là que le cours de ma vie a vraiment basculé.
Je venais d’apprendre que j’avais été reçu à une faculté de médecine – mon rêve ! – lorsque Yoshiki revint me voir, de la même façon que quelques années auparavant, et, d’une petite voix mal assurée mais pleine d’ambition, me proposa tout de go, de tout abandonner pour passer pro.

Ce fut la décision la plus radicale à prendre de ma vie, et pourtant...
C’est celle dont je suis le plus fier.

J’ai tout abandonné, et je l’ai suivi.

Pourquoi ? Parce que c’était mon meilleur ami qui me le demandait, quelqu’un que j’avais soutenu et qui m’avait soutenu, et que je ne pouvais pas le laisser s’embarquer seul dans cette périlleuse aventure.
J’avais une confiance absolue. C’est de Yoshiki qu’on parle, tu sais ?

Ceui qui fait partie de la catégorie des gens qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent...

Nous avons eu la chance d’avoir le soutien de nos familles, même si mes parents furent cruellement déçus de me voir si brutalement changer de voie...

_________________
The sig is a lie.


Dernière édition par le Jeu 28 Sep - 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 27
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Jeu 28 Sep - 13:20

Mais malgré ce soutien, le groupe connut des moments difficiles, instables : mésentente, membres peu ambitieux, plus intéressés par d’autres groupes que le nôtre, ils arrivèrent, passèrent et repartirent pendant plusieurs années...

Je ne sais plus trop comment nous nous étions retrouvés à un live des Yokosuka Saver Tiger, mais c’est à ce moment là que Yoshiki t’a repéré.
Il me semble qu’il a essayé de te contacter deux fois, mais que tu n’as accepté que la deuxième fois, alors que tu songeais à arrêter la musique après la dissolution de ton groupe.

Jun et Hikaru venaient de nous lâcher, pour cela Yoshiki fit appel à un de ses amis afin de compléter... Taiji. Taiji qui s’était déjà joint au groupe une fois, puis nous avait lâchés... Mais a accepté de revenir contre toute attente, suivant les suppliques – je devrais peut-être plutôt parler d’injonctions – de Yoshiki...

Puis Pata arriva. Pata, censé être un simple « figurant », qui pourtant n’est jamais reparti et s’est retrouvé membre à part entière, jusqu’à la fin.

Comment ? Je ne saurais le dire moi-même. Avec son flegme et son air de pas y toucher, il a su nous séduire... Et lentement se fondre dans notre décor de tous les jours.

Il n’a pas changé

Ce qui suit, tu les connais. Nos galères pour trouver un producteur avant d’opter pour la solution de l’indies... Notre fulgurante montée... Ce succès fou, si imprévu !

Puis... Le départ de Taiji, qui m’a tant surpris. Certes il avait un caractère fort, pas forcément très compatible avec celui de Yoshiki, mais ils étaient amis, il me paraissait si invraisemblable qu’il quitte le groupe ainsi...

...Je comprends maintenant mieux des choses que je n’aurais pu comprendre à l’époque.

Suivit l’arrivée d’Heath, le « petit nouveau » à qui Yoshiki et toi ne menèrent pas la vie facile... C’était un de tes amis pourtant, mais la pression que vous lui mettiez sur le dos était si forte, que je crois qu’il en a souffert en silence. Je ne suis pas sûr qu’il était vraiment fait pour entrer dans un groupe si renommé. Le talent, il l’avait. Mais l’expérience lui manquait. Il n’avait pas vécu nos débuts difficiles, et prenait le train en marche...

Peu après son arrivée, après que nous ayons enfin achevé Art of Life, l’image même de la folie, mais aussi de la grandeur d’esprit de Yoshiki, nous avons fait une espèce de pause, chacun vaquant à ses propres occupations...

Ce sont les années 1994-1995 qui me marquèrent le plus, et opérèrent un grand changement en moi.

C’est à ce moment que j’ai commencé à réaliser que, malgré l’entente du groupe, malgré l’euphorie de la célébrité, des concerts, des groupies, malgré le soutien des fans, quelque chose n’allait pas.

Les paroles de Yoshiki ne me correspondaient pas, aussi belles étaient-elles, elles ne me ressemblaient pas, ne me faisaient pas avancer. Sa musique n’était pas la mienne, il me fallait quelque chose de nouveau.

Pour cela, durant cette période, j’ai travaillé en solo. Essayé d’autres styles. C’est à cette époque que j’ai rencontré Kaori – alors que je participais à un des projets les plus ridicules de ma carrière, un opéra rock d’Hamlet.

Nous nous sommes aimés, je l’ai épousée, elle m’a fait découvrir énormément de choses, des bonnes, comme des mauvaises...

Entre autres ai-je découvert un style de musique qui m’était encore inconnu... Healing music, la musique qui soigne et apaise le cœur.

J’ai été intéressé, bien entendu. Cela correspondait plus à mon genre de musique, à ce que je voulais faire. Aussi m’a-t-elle donné les coordonnées de l’homme qui gérait une des productions de cette Healing music, un dénommé Masaya.

La première fois que j’ai essayé de contacter cet homme, il m’a ignoré. Je me suis senti profondément blessé, et pourtant, j’ai persévéré.

Et entretemps, X continuait sa vie...

...Jusqu’à ce que je parvienne enfin à avoir une conversation avec Masaya. Ce dernier m’a clairement fait comprendre que X et Healing music n’étaient pas compatibles.

Etrangement, je n’ai pas hésité très longtemps.

Mais je n’avais pas prévu que mon départ créerait un tel chaos. Pour moi, X trouverait un autre chanteur, comme nous avions continuellement eu à trouver de nouveaux guitaristes et bassistes durant nos périodes difficiles, et tout aurait été réglé...

...Mais Yoshiki ne l’entendait pas ainsi. Je n’aurais jamais pu imaginer sa réaction avant de la voir de mes yeux. Il s’est senti trahi... Je ne voulais pas le laisser tomber, simplement prendre un chemin autre que le sien, je voulais juste essayer quelque chose d’autre... Il avait atteint son rêve, je voulais atteindre le mien...

...Mais il n’a pas compris... Et nous nous sommes disputés.
Et contre toute attente, X s’est séparé.

Le Last Live fut un des moments les plus éprouvants de ma vie, malgré ce que semblait penser Yoshiki qui ne voulait même pas que j’y chante, au départ...

Mais les larmes qui coulèrent de mes yeux ce soir là n’étaient pas feintes, contrairement à ce que certains auraient pu dire... Jamais je n’aurais pu imaginer que mon départ, moi, modeste chanteur comparé aux grands artistes que vous étiez, Yoshiki et toi – c’était bien vos noms que criait le public ! – aurait tellement de conséquences.

Je n’aurais jamais imaginé rendre autant de personnes tristes, moi qui, paradoxalement, voulais guérir !

Je sentais les regards lourds de reproches sur scène, les vôtres, ceux du public, et Yoshiki m’ignora pendant la moitié du concert, malgré mes efforts pour aller le voir. Lorsqu’il s’avança vers moi, sur Forever Love, je savais que quelque chose n’était pas comme d’habitude. Quelque chose qui montrait que c’était la fin. Il me dénoncerait, me frapperait peut-être, devant tout le monde, et plus jamais je n’aurais la conscience tranquille.
Mais le geste qu’il fit à ce moment là, je ne l’attendais pas. Il me prit dans ses bras et pleura.

A ce moment, je sus que tout était bien fini. Et qu’il ne me parlerait plus jamais, que nous ne partagerions plus jamais tout ce que nous avions partagé jusque là. Et je pleurai aussi. Et je sais que Heath, Pata, et toi, pleuriez de même, malgré tout ce que tu leur avais dit sur le fait qu’il ne fallait pas pleurer pour que X se termine en apothéose, car vous aussi, vous saviez pertinemment que nous arrivions au bout du chapitre, et qu’il fallait prendre sur soi afin d’en commencer un autre...

Dès la fin de ce dernier concert, Yoshiki ne m’adressa plus la parole. Ce fut très difficile pour moi à supporter. Il était et resterait mon meilleur ami !

Mais j’avais fait mon choix. Malgré les lettres d’insultes, parfois les menaces de mort de mes anciens fans, je rejoignis Masaya, et, sans même bien me rendre compte de ce que je faisais, adhérai à sa secte...

En ces moments où l’on est perdu, où l’on a du mal à se relever de ce que l’on perd, on essaye toujours de croire qu’il est possible de trouver meilleur ailleurs... Je n’ai pas fait gaffe, et je voulais tant guérir...

Je me mis toute ma famille à dos... La secte prenait mon argent et mon temps.

Puis arriva ce deux mai. Je ne me serais douté de rien, tout coupé du monde que j’étais, et si Heath et Pata ne m’avaient rien dit, je n’aurais même pas été prévenu. Yoshiki n’aurait rien fait pour.

Mais qu’est-ce qui t’est passé par la tête ?

C’était un suicide, n’est-ce pas ?

Je ne peux pas t’imaginer te suicider, toi, si bon vivant, si ambitieux, si plein d’avenir et si acclamé par le Japon entier... Pourtant, je ne peux pas m’imaginer, tel que tu étais, mourir d’une mort accidentelle aussi stupide.

_________________
The sig is a lie.


Dernière édition par le Jeu 28 Sep - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 27
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Jeu 28 Sep - 13:20

Tu étais ivre, c’est ça ? Tu as craqué ? Tu voulais faire une expérience ?

Ce n’aurait pas dû être à toi de faire ça. Pas toi qui avais encore tout pour lui. Moi j’avais beaucoup perdu, et j’aurais pu le faire, si je n’avais pas appris dès mon enfance que le suicide blesse plus qu’il ne libère...

...As-tu essayé d’imaginer la réaction de celle qui t’a trouvé, le matin, suffocant ainsi ? Je ne suis pas sûr qu’on puisse se relever de ce genre de chose. On a toujours un reste sur la conscience, même si l’on n’y est pour rien...

...Et Yoshiki ? As-tu imaginé sa réaction ? Je ne suis pas sûr qu’il s’en relève un jour. Tu avais l’âge de son père quand il s’est tué. Maintenant, il continue son travail, mais c’est presque trop, comme pour oublier le monde qui l’entoure, il ne se laisse pas de répit, à ce que j’ai pu comprendre... Il n’ose plus voir les choses en face, je crois.

Non. Tu étais un homme de cœur, tu aurais du penser à ça.

Ou alors tu étais vraiment ivre, ivre au point de ne même plus savoir ce que tu faisais, ivre au point de ne même plus penser à ton entourage ?

Nous avons dû demander aux fans de ne pas se suicider pour toi, tu sais...

Enfin... A ton enterrement, nous avons improvisé Forever Love. En ton honneur. Pas d’entraînement ni rien. Ma voix n’était plus habituée à cette chanson, ce fut d’ailleurs la dernière fois que je la chantai. J’ai cru que je n’arriverais pas au bout. Et pareil pour Yoshiki, d’ailleurs. Heath et Pata étaient assis, face à l’assemblée mais tournés vers toi, pleurant, leurs instruments en main sans même qu’ils ne les utilisent, mais juste symboliquement, comme une toute dernière réunification du groupe avec ses instruments...

...Une vraie réunification, car je sais que même Taiji était présent.

J’aurais aimé le voir...

Nous en avons profité pour discuter et nous expliquer avec Yoshiki. Nous ne sommes pas repartis fâchés, mais ce n’est pas encore tout à fait ça...

Il m’ignore. Pourtant j’aimerais pouvoir lui parler comme avant, et je sais que, au fond de lui, il a le même désir.

Depuis, j’ai quitté cette secte stupide, et divorcé avec Kaori, ne partageant pas les mêmes idées qu’elle. Ma famille m’a renié, mon meilleur ami et mon groupe m’ignorent, mes anciens fans me haïssent et ne cesseront jamais de m’en vouloir, et toi... Tu n’es plus là, et je ne cesse de me demander si j’y suis pour quelque chose ou non.

Je n’aurais jamais la conscience tranquille à ce sujet...

...J’ai le sentiment de ressembler à Icare, ce héros grec... Lorsque, enfin sorti du labyrinthe, il goute à la liberté et cherche à voler trop haut, trop prêt du soleil, brûlant ses ailes et tombant, perdu à tout jamais...

...Moi, j’ai tout perdu. Sauf une chose.

Ma musique. Une musique qui ne soigne peut-être pas mon cœur, mais qui peut guérir les blessures des cœurs de ceux qui l’écoutent.

Je voulais devenir docteur et soigner les blessures extérieures, je suis devenu chanteur et je soigne les blessures intérieures.

Même s’il ne reste plus grand-chose de moi ou pour moi désormais, j’ai fait mon choix et j’en ressors, les ailes brûlées mais plus conscient et plus fort.

Et pour être honnête... Je crois que si tout était à refaire, je le referais.

Maintenant... Ca peut paraître stupide d’écrire tout cela à quelqu’un
décédé depuis bientôt dix ans... Tant que ça, ça fait mal.

J’aurais pu écrire à n’importe qui... A Yoshiki à qui j’aurais surement beaucoup à raconter, aux autres membres, à Kaori, à Masaya à qui je reconnais devoir ma musique, à un de ces fans qui m’accusent de traîtrise, à un de ces autres qui se prétendent toujours fidèles...

...Mais il y a tellement de choses que j’aurais voulu t’expliquer de ton vivant... Expliquer à tous aussi, mais je n’en ai pas la force...

D’une certaine manière, cette lettre m’a permis de faire un retour sur moi-même. Je n’y vois que plus clair et n’en reconnais que mieux l’étendue du chemin qui s’étend, déjà tout tracé, devant moi.

J’aurais aimé te revoir, hide, te parler face à face, « comme avant »...

...Je dis ne pas avoir de remords, c’est pourtant peut être ce qui me manque le plus...

Mais j’attendrai. J’attendrai que la mort nous réunisse tous comme nous étions avant. J’attendrai que nous puissions avoir à nouveau de ces conversations sans queue ni tête dont nous avions le secret et qui ne faisaient rire que nous... J’attendrai.

Et en attendant, je vais brûler cette lettre qui m’a réconcilié avec moi-même, et avec toi je l’espère, tout en faisant remonter des passages si douloureux mais pourtant si importants de ma vie, que j’aimerais oublier sans le vouloir tant ils ont fait de moi ce que je suis...

...Et je continuerai de faire faire par ma musique ce que je n’ai jamais réussi à faire par moi-même, pour moi-même...

En attendant de te revoir, de vous revoir tous.

Où que tu soies, et où qu’eux soient, j’espère que tous, vous vous portez bien.


Toshi

_________________
The sig is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Sam 30 Sep - 11:43

j'aime vachement. moi qui ne connaissait pas très bien les raisons du départ de Toshi (ou qui les mélangeais avec celle du départ de Taiji), je comprends un peu mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hwa soon
Maîtresse sado
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1035
Age : 27
est : gentille... mais sadique!
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Sam 30 Sep - 15:22

Euh... Luya tu sais, c'est que de la fiction!! Bon ya un peu de part de vrai, mais c'est un avis personnel! On sait pas en détail ce qui a poussé Toshi à partir!! (en fait, on sait juste qu'il a renié X parce qu'il est entré dans une secte poussé par sa femme Kaori... C'est tout, et qu'après Yoshiki l'a renié et l'a ignoré... pour la mort d'hide, par contre, c'est vrai, Yosh ne l'a pas appelé!)

_________________
Fiancée de Yoshiki et maîtresse de jeu sadique, j'ai tout pour plaire! hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 27
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Sam 30 Sep - 16:15

hwa soon a écrit:
en fait, on sait juste qu'il a renié X parce qu'il est entré dans une secte poussé par sa femme Kaori...

Non, même ça, on ne le sait pas. Tout est "on dit" et personne ne sait. Comme pour le départ de Taiji, en fait.
C'est vraiment mon interprétation.
Mais c'est aussi extrèmement intéressant de se mettre dans la peau de Toshi et de chercher à voir ce qui aurait pu le mener à devenir ce qu'il est...
...Remarquez, je pourrais faire pareil pour Yoshiki et hide... Même Heath, en fait. Pas Pata, je n'en sais pas assez.

En gros, c'est limite plus un essai qu'une fic, cette lettre Confused

_________________
The sig is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
hwa soon
Maîtresse sado
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1035
Age : 27
est : gentille... mais sadique!
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Sam 30 Sep - 16:16

C'est ce qui fait le charme! ^^

_________________
Fiancée de Yoshiki et maîtresse de jeu sadique, j'ai tout pour plaire! hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luya
Assistante en Flood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2747
Age : 26
est : sérieusement grave
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Sam 30 Sep - 21:38

n'empèche que j'aime vachement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hwa soon
Maîtresse sado
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1035
Age : 27
est : gentille... mais sadique!
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Dim 1 Oct - 15:52

moi aussi >^^<

_________________
Fiancée de Yoshiki et maîtresse de jeu sadique, j'ai tout pour plaire! hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samila
Ronin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 503
Age : 30
est : débile? quoi? c'est pas ça qu'on demande????
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Mar 31 Oct - 13:00

...vous êtes jamais allées sur le site de Toshi??? dans certains articles, il parle du "pourquoi j'ai quitté X". et c'est pour la raison que tu as mise. je n'ai plus sontexte sous les yeux (je n'ai plus le site non plus d'ailleurs--')...je me demande si je ne l'ai pas chez seb d'ailleurs...j'avais traduit un de ses messages..qui était assez long d'ailleurs. bon je suis pas une bête en anglais alors y a des trucs que j'ai pas compris, mais pour les explications, il a bien sité qu'il se sentais mal vis à vis des textes de yoshiki, il ne s'y retrouvait plus et voulait faire une musique qui lui ressemblerait vraiment, appaiser les gens. et la célébrité commençais à le rendre malade. ça faisait plusieurs années qu'il y réfléchissait et n'étais plus "accordé à la musique de yoshiki", il s'y donnais à fond mais avait toujours l'impression de ne pas en faire assez, toujours l'impression d'avoir envi de faire autre chose...mais il n'en a pas parlé avec les autres....encore moins avec yoshiki-sama, alors forcément, quand ça t'arrive d'un coup comme ça, c'est une méga claque dans la gueu**.
en tout cas, j'aime beaucoup ta lettre Lia. Je pense à peu près pareil que toi de ce que Toshi à pu ressentir...par contre je suis pas d'accord pour la thèse du suicide d'hide....je sais pas ce que Toshi en pense, et je ne risque pas de le savoir un jour, mais pour moi c'est juste un accident bien con, vu qu'il avait déja fait des"étirements" de ce genre avant, devant les autres membres du groupe....mais les étirements dangerux quand on a trop bu, c'est pas à faire. hide, t'es qu'un baka! tout le monde avait encore besoin de toi. Je sais pas si t'as vu les conséquences de ta connerie de là où tu es...mais j'espère qu'il n'y a pas d'alchool au paradis! na!

*sèche ses larmes* je sais c'est qu'une fic, mais j'aime^^

Forever love X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yoshiki-sama.skyblog.com
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 27
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Mar 31 Oct - 13:11

Je sais pour le site de Toshi, j'y suis allée également et ça m'avait... Déprimée.
J'ai -une fois de plus- essayé de faire le plus vraisemblable possible, tout en cherchant à comprendre, donc je me suis bien entendu "inspirée" de ce site.
Pour la thèse du suicide... J'ai essayé de garder le "comportement Toshi". C'est à dire qu'il a affirmé lui même (et ça a d'ailleurs beaucoup choqué les fans): "Je suis prêt à mourir si hide ne s'est pas suicidé" (la traduction peut être mauvaise, gomen)...C'est dur de se mettre dans la peau (enfin, surtout les pensées) de Toshi. (Remarque, de n'importe qui en fait)
Mais de mon point de vue personnel... Je ne sais pas. J'ai arrêté de me poser la question. L'essentiel est le résultat j'imagine. La raison... Seul lui la sait et il n'est plus là pour la dire...

Ravie que ça te plaise ^^
"Dry your tears..."

_________________
The sig is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
samila
Ronin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 503
Age : 30
est : débile? quoi? c'est pas ça qu'on demande????
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Mar 31 Oct - 14:05

"Je suis prêt à mourir si hide ne s'est pas suicidé" non??? il a vraiment dit ça??? donc il est persuadé que hide s'est suicidé??? je savais pas ça!!!
ça m'étonnes pas que ça ait choqué les fan sans dec.
*s'en vas l'esprit en déroute*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yoshiki-sama.skyblog.com
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 27
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Mar 31 Oct - 14:17

Bah écoute j'ai trouvé ça sur de nombreux sites, certains très sérieux. Ca m'a bien choquée aussi...
...Mais bon. Les autres ont leurs raisons que notre raison ignore... (J'adore faire des remix de cette phrase... je ne sais même plus qui a dit la phrase d'origine Laughing [EDIT : C'est de Blaise Pascal et je le savais pas Laughing])

A part ça, j'ai retrouvé Le site officiel de Toshi...

_________________
The sig is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
samila
Ronin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 503
Age : 30
est : débile? quoi? c'est pas ça qu'on demande????
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Mar 31 Oct - 21:08

Evil or Very Mad PAS BLAISE PASCAAAAAAAAAAAAAAAALLLL!!!!!!! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
et le truc exact c'est "l'Homme a ses raisons que la raison ne connait ponit" une des phrases que mon biiiiip de prof de français a répété un nombre de fois...au moins supérieur à 80 en 3 ans. Mad Mad Mad
à part ça, merci pour le lien^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yoshiki-sama.skyblog.com
~*~Lia~*~
Maîtresse maso
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3586
Age : 27
est : une Rêveuse invétérée.
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Mar 31 Oct - 21:20

Laughing
Nananan
C'est "le coeur a ses raisons que la raison ignore" Beuh

Et moi aussi j'aime pas trop Pascal.
Mais bon.
Au moins il pensait parfois à des trucs intelligents.
Pas comme Platon.
Ou Nietzsche ><

_________________
The sig is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erreur404.eu
samila
Ronin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 503
Age : 30
est : débile? quoi? c'est pas ça qu'on demande????
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   Mar 31 Oct - 21:53

ALLELUIA!!!!!!!! j'ai réussi à me planter sur une de ces bip de pensées de pascal qu'on m'a tant répété!!!! je suis en très bonne voie de guérison!!!! l'ère après-Tocqué va commencer!!! en plus celle là je l'ai citée à mon oral blanc de bac, rien que pour faire plaisir à ce *** (enfin avec "coeur" que je l'ai citée bien sûr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yoshiki-sama.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: X Japan - Raisons de lettre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
X Japan - Raisons de lettre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» La lettre du Président Aristide ici au forum Haïti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanarts, fanfics, RPG de mangas, anime et J-Music... :: Fanfics :: Visual et personnages réels...-
Sauter vers: